Catalogue
Catalogue
recherche
Informez-moi
faire-suivre à un ami
Contact
Retour accueil
Imprimer
Imprimer
Catalogue

PayPal - Paiement en ligne

simple et sécurisé !

Pour soutenir Trazibule
 

Recherche

Mot ou texte entre guillemets à rechercher :
Soit en local sur ce site (précis): (aide)


Soit via Google sur ce site
(Aide)
 

Svp enregistrez cet émail:

pour recevoir les nouvelles pages
ou le journal de ce site.



 

Faire suivre cette page

Destinataire       
Son email          
De la part de      
Commentaires  


Email pour nous contacter
courriel@trazibule.fr

Comment améliorer ce site
le traduire en d'autres langues
ou l'agrémenter de dessins et photos.
Avez-vous des suggestions ?

Mon opinion sur cette page: aide Page mise à jour le
26-04-2012 à 18:12
 avis  pixel
0
 avis  pixel
0
 avis  pixel
0
 avis  pixel
0
 avis  pixel
0
 avis  pixel
0
 avis  pixel
0
 avis  pixel
2
Cochez puis envoyez vos avis, (nombre d'avis reçus affiché)
(Evaluation remise à zéro si l'article est très modifié.).

  Ma réponse à cette page: Qu'en pensez-vous ?
Mon nom ou pseudo
Email pour être informé
 

trait
   
    bandeau/guerre
Réaction d'humeur.

trait

Jeu de chaises à la direction de Thalès ?

trait


En lisant un reportage sur les dissensions internes entre dirigeants à Thalès, vendeur d’armes made in France, je me suis permis de commenter par ce billet :

Moi qui suis assez bête, si je comprends bien, une entreprise semi privée/publique fabrique des armes de haut de gamme, que l’état se charge de vendre au plus offrant, quitte à passer par des transferts de technologies pour convaincre les clients radins, ou a des sociétés intermédiaires, pour les clients mal vus sur le plan international, ou à des pots de vins, et des rétro-commissions si cela peut faire marcher le commerce.

En cas de bénéfices, le privé se sucre, en cas de pépin l’état renfloue, et tout ce petit monde de dirigeant se paie grassement sur ce trafic d’engins de mort, même des salariés et leurs syndicats en profitent. (Etrange je n’ai jamais entendu parler de grèves en usines d’armement).

Cette pompe à fric permet de maintenir au pouvoir ceux-là même qui en profitent, c’est pratique en plus en cas de curiosité de la justice, c’est secret-défense pour cause armement sensible!

En plus je soupçonne que ce soient les mêmes qui proposent de soigner ou de reconstruire les états belligérants pour se donner bonne conscience.

Au bout du compte un pays met son énergie, ses matières premières, son intelligence, ses heures de travail à fabriquer des objets particulièrement destructeurs, et pour mieux les vendre, en arrive à donner à ses clients les outils pour pouvoir les utiliser et même les fabriquer éventuellement contre nous.

Pour information, j’ai eu la curiosité de chercher sur quels critères furent sélectionnés les participants et invités au G20, de tous les critères testés, populations, PIB, monnaie, richesse, système politique, type de productions, etc.… un seul à fonctionné : Ce sont avant tout des vendeurs d’armes ! Pourtant il existait deux anomalies, Israël, qui n’est pas timide dans ce domaine, et la Somalie qui était curieusement invitée, alors que ce n’est pas un pays remarquable si en fabrication d’armes, ni en niveau économique. Mes recherches plus poussée m’ont fait découvrir, qu’Israël serait en fâcherie sur ce type de commerce avec la Grande Bretagne, d’où son éviction, et que la Somalie serait la plaque tournante du commerce des armes vers l’Afrique et le Moyen-Orient (il est des pays où la vente en directe serait très mal vue ! donc il faut un peu de discrétion).

Alors quand je lis ce genre d’article, j’ai un dégoût profond pour ce petit monde.

Que faire ? Nous n’avons ni l’argent, ni le pouvoir, ni les armes évidement, ni l’accès aux médias, ni même l’accès à la parole, si facilement déformée par des techniques de sémantique fort élaborées.

Alors je suggère de changer une donnée marginale mais pourtant essentielle : Considérer la valeur d’une entreprise sur son utilité sociale, et non sur ce quelle rapporte à ses propriétaires, c’est à dire faire une réforme comptable. Cela à l’air d’un détail mais si vous réfléchissez vous verrez que cela change beaucoup de choses.

C’est vrai, suis-je bête, j’imagine que les gens réfléchissent et rêvent encore…

Page écrite le 28-06-2011

trait

 

trait
   
    image     image     image trait

Commentaires et dialogues pour cette page

trait




traitimage     image     image