Faites le test pour un
mode différent de scrutin.
 
Soutenir Trazibule
 
Mot ou texte entre guillemets
à rechercher sur ce site (précis):  
(aide)
 
Recherche sur ce site (rapide):   (Aide)
 
 
Svp Informez-moi via cet émail:
 
des ajouts de pages sur ce site.
 
Faire suivre cette page
Destinataire 
Son email     
De la part de
Commentaires

Envois
 
Nous souhaitons traduire ce site
en plusieurs langues et
l'agrémenter de dessins et photos.
avez-vous des suggestions ?


courriel@trazibule.fr
 
Retour page d'accueil  
 
images/rss.png
 
images/imprimer-b.jpg
 
images/imprimer-b-c.jpg
 
images/bandeau/bandeau-defaut.jpg
 
Marre de ces décisions politiques, non démocratiques, qui appauvrissent notre environnement.



LA NORME


Nous aimons bien posséder, mon poste, mon bureau, mon auto, ma maison, mon conjoint, mon ego, mon argent, mon pouvoir.

Loin des campagnes, au nième étage d’une tour parmi d’autre, un bureaucrate exerce son pouvoir de législateur. Curieux qu’un pouvoir s’exerce comme un sportif qui cherche à voir jusqu’où il peut aller. A partir de dossiers pleins de chiffres ce fonctionnaire décide que telle ou telle race de fruit sera dorénavant autorisée ou interdite à la vente.

L’enfant qui adorait croquer dans cette pèche chaude et juteuse, parfumée de soleil, sucrée comme du miel, cela ne se chiffre pas, ce qui compte c’est le tonnage, la production, la conservation, et surtout cette marge qui rapporte des taxes.

Ainsi sera la loi normalisant ce qui doit être vendu et doit être éliminé. Pour faire passer la loi juste un peu de stratégie avec les autres copains bureaucrates qui eux aussi auront des lois du même genre à faire passer alors donnant-donnant.

Rappelez vous ces rangs de vignes avec à chaque bout des rosiers et parsemés d’amandiers ou de pêchers donnant ces petites pèches de vignes si agréables à croquer. Les machines n’aiment pas la variété. On veut du raisin qui rapporte et rien d’autre ! Mieux encore, on veut du profit, alors raisin vache ou blé peu importe ce qui compte c’est le compte !

A tout vouloir normaliser, le bureaucrate exerce son pouvoir, avec délectation, ce sera sa loi avec son nom écrit dessus et le peuple devra s’y soumettre, quel sentiment de puissance !

Mais à tout vouloir normaliser, disparaissent mille variétés de fruits de légumes d’espèces animales qui donnaient leurs couleurs et leurs saveurs à nos voyages. Chaque village presque avait son cheptel adapté au terrain, au climat, aux hommes qui le connaissait bien. Chaque vache avait son nom et son histoire.

Aujourd’hui un même taureau sera père de milliers de veaux et dont aucune mère n’aura connu ou choisi sa force. Notre civilisation lutte contre le viol, mais le pratique systématiquement sur toutes les bêtes qu’il exploite. Normal ca rapporte ! Ils discourent de biodiversité et pratique l’exact contraire.

Nous aussi nous sommes victimes de ces normes, ils décident de notre vitesse, de notre maison, de nos jeux, de notre façon de gérer, de notre énergie, de l’âge de nos premiers émois, de notre façon de penser même. Vous verrez que bientôt même un texte trop critique sera banni au nom d’une nouvelle norme.

Je revendique le droit d’être anormal , de choisir comment faire ma maison, de planter ce que je veux, de choisir ma façon de vivre, de préférer avoir froid et d’entendre les quelques oiseaux qui restent au lieu d’avoir du double vitrage. Je n’impose pas mes choix aux autres pourquoi m’imposeraient-ils les leurs ? Il n’a jamais été démontré que la raison du plus grand nombre était forcément la plus juste.

Alors au lieu d’éradiquer d’un trait de plume, d’un texte de loi, des espèces et des plantes dont toute notre histoire a bénéficié depuis des millénaires et ont assuré notre survie, je voudrais pouvoir éradiquer d’un trait de plume ce bureaucrate si fier d’avoir pondu une telle absurdité : La norme !

Page écrite le 21-03-2018

               

Mon opinion sur cette page :
(aide) Page mise à jour le
21-03-2018 à 15:28
Absurde
Sans intérêt
Dangereux
Amusant
A travailler
Utopique
Intéressant
A diffuser
Nombre de réactions reçues (Cette évaluation est remise à zéro à chaque réécriture de l'article).

0

0

0

0

0

0

0

0
  Ma réponse à cette page : QU'EN PENSEZ-VOUS ? ENVOI  
Mon nom ou
pseudo
Email pour être informé ENVOI
 

Commentaires et dialogues pour cette page

Ajouter un commentaire.