Catalogue
Dialogue
recherche
Informez-moi
faire-suivre à un ami
Contact
Retour accueil
Imprimer
Imprimer
Catalogue

PayPal - Paiement en ligne

simple et sécurisé !


Pour soutenir Trazibule
 

Recherche

Mot ou texte entre guillemets à rechercher :
Soit en local sur ce site (précis): (aide) envoi


Soit via Google sur ce site
(Aide) envoi
 

Svp enregistrez cet émail:

pour recevoir les nouvelles pages
ou le journal de ce site.


envoi

 

Faire suivre cette page

Destinataire       
Son email          
De la part de      
Commentaires  

envoi

Email pour nous contacter
courriel@trazibule.fr

Comment améliorer ce site
le traduire en d'autres langues
ou l'agrémenter de dessins et photos.
Avez-vous des suggestions ?


Retour page d'accueil    

envoi
Mon opinion sur cette page: aide Page mise à jour le
18-06-2012 à 11:56
 avis   
0
 avis   
0
 avis   
0
 avis   
0
 avis   
0
 avis   
0
 avis   
0
 avis   
0
Cochez puis envoyez vos avis, (nombre d'avis reçus affiché)
(Evaluation remise à zéro si l'article est très modifié.).

  Ma réponse à cette page: Qu'en pensez-vous ?
Mon nom ou pseudo
Email pour une réponse
 

trait
   
    bandeau/ecolo
Brouillons pour une constitution

trait

Leurres écologiques.



Les hommes politiques aiment bien utiliser des leurres pour détourner l’attention des problèmes insolubles sans remettre en cause leur situation d’hommes politiques et leurs propres pratiques.

Par exemple pour détourner l’attention des dégagements de fumées toxiques des usines, toute la propagande se fait sur les fumées de cigarettes, le fautif de la pollution devient l’individu, et non l’économie. Il est beaucoup plus facile de se donner bonne conscience en interdisant la cigarette tout en continuant à la vendre qu’en interdisant les rejets des cheminées d’usines et en prônant leur croissance. L'état aime bien mettre en avant des petits détails qui en plus rencontrent l'adhésion du public car beaucoup de gens approuvent l'interdiction de fumer considérée comme une mesure de santé publique, cela permet de faire oublier les vrais gros problèmes.

Il n’y a pas de solution pour l’industrie, les logiques économiques actuelles l'interdisent, alors le problème est remis à plus tard. On ne va quand même pas risquer notre infrastructure économique pour plaire aux petits oiseaux !

image


De même pour la propreté dans les rues il est plus facile d’imposer aux usagers des règles et des tris sélectifs, que de se poser la question du pourquoi notre industrie génère tant de déchets. Il est plus facile de construire un incinérateur générateur de dioxine et justifiant des taxes, qui brûle tout en vrac sans distinction, que de mettre en place une vraie organisation de recyclage.

Vu l’efficacité des clochards ou comme dans certaines villes des Roumains qui systématiquement trient consciencieusement toutes les poubelles de la ville, mais se font pourtant jeter comme des malpropres des bidonvilles qu’ils réussissent parfois à se constituer, alors qu’ils devraient être subventionnés, logés et accueillis à bras ouvert pour cette œuvre de salubrité publique.

Cela ne simplifierait-il pas les choses que d’organiser un lieu ou toutes les poubelles seraient étalées sur tapis roulants, où ces même personnes pourraient dans des conditions nettement plus décentes, recycler tout ce qui peut l’être sans perdre un temps et une fatigue énorme en déambulations d’une poubelle à l’autre et en transport jusqu’aux acheteurs potentiels.

On taxe les pollueurs en Europe (entreprises, automobiles etc...) mais la véritable pollution qui compromet véritablement l'équilibre planétaire se trouve ailleurs (Brésil Russie Inde Chine et Etats Unis) et les patrons profitent du système mondial pour délocaliser dans ces pays là.

On ne peut même pas les qualifier de patrons voyous : Ils ne sont pas plus voyous que les autres, ils obéissent seulement mieux que les autres aux règles économiques actuelles qui encensent ceux qui savent le mieux exploiter ses congénères.

Page écrite le 06-04-2008

trait

 

trait
   
    image     image     image trait

Commentaires et dialogues pour cette page

trait




traitimage     image     image