Catalogue
Dialogue
recherche
Informez-moi
faire-suivre à un ami
Contact
Retour accueil
Imprimer
Imprimer
Catalogue

PayPal - Paiement en ligne

simple et sécurisé !


Pour soutenir Trazibule
 

Recherche

Mot ou texte entre guillemets à rechercher :
Soit en local sur ce site (précis): (aide) Icone envoisimple-2


Soit via Google sur ce site
(Aide) Icone envoisimple-1
 

Svp enregistrez cet émail:

pour recevoir les nouvelles pages
ou le journal de ce site.


Icone envoiplat-3

 

Faire suivre cette page

Destinataire       
Son email          
De la part de     
Commentaires  

Icone envoiplat-2

Email pour nous contacter
courriel@trazibule.fr

Comment améliorer ce site
le traduire en d'autres langues
ou l'agrémenter de dessins et photos.
Avez-vous des suggestions ?


Vers la page d'accueil

Icone envoiplat-1
 
Mon opinion sur cette page: aide Page mise à jour le
06-02-2014 à 10:43
 avis   img
0
 avis   img
0
 avis   img
0
 avis   img
0
 avis   img
0
 avis   img
0
 avis   img
0
 avis   img
0
Cochez puis envoyez vos avis, (nombre d'avis reçus affiché)
(Evaluation remise à zéro si l'article est très modifié.).

envoi
  Ma réponse à cette page: Qu'en pensez-vous ?
Mon nom ou pseudo envoi
Email pour une réponse
 

trait
   
    bandeau/ecriture
Les hommes changent, les erreurs restent.

trait

Shadoks: Plus ça rate et plus on a de chances que ça marche...

Proverbe Shadoks: Ce n'est qu'en essayant continuellement que l'on finit par réussir... Exemple:

Feuilletant un livre de dessins de Plantu critiquant Balladur, paru en 1995, je trouve ce dessin :

plantu

Cela montre que depuis des années, nos dirigeants utilisent la même méthode et ne s’étonnent même pas d’obtenir le même résultat :

Le chômage ne diminue pas quand on aide les entreprises !


Ce ne sont pas les entreprises riches qui créent des emplois, mais ce sont des salariés riches qui en étant clients font que les entreprises ont besoin d’employer.

Concevoir qu’une société est séparée en deux clans : Les entreprises d’un coté et les salariés et clients de l’autre est une absurdité, aussi absurde que vouloir séparer les deux faces d’une feuille de papier.

Donner de l’argent aux uns (aide au entreprises) est par expérience un échec, un peu de jugeotte l’aurait démontré mais demander à un politique de réfléchir, ressemble à demander à un miroir de réfléchir, il ne renverra toujours que l’image de ce qui est en face de lui. Le politique se plie aux vents qui le poussent au pouvoir.

Donner de l’argent aux autres (aides sociales) est aussi par expérience un échec, un peu de logique l’aurait montré, celui qui achète sans produire, finit souvent par exiger du producteur toujours plus pour toujours moins d’argent, quitte à acheter au bout du mondes des produit de qualité nulle pour un prix dérisoire. Sait-il la valeur d’une pomme celui qui ne l’a jamais fait pousser ?

Augmenter le smic serait un bon moyen de relancer la machine économique, du moins pour un petite période, mais très vite l’effet d’inflation remettre la situation à son point d’origine. Cet argent nouveau sera vite ré-aspiré par les pompes à fric bancaires.

Le chômage ne diminue pas quand on aide la consommation !


Entendu sur les médias « Contre le chômage on a tout essayé ! » ah oui ?

La seule solution pour moi évidente n’est pas de favoriser l’un au détriment de l’autre, de choisir un camp est accusant les autres de tous les maux, mais de regarder les relations qui unissent tous les camps pour reconstruire une relation saine, puisque le bonheur de l’un dépend de la réussite de l’autre, il faut réussir ensemble en créant un lien de solidarité économique et non un lien de concurrence, que l’aspect social (exigence de solidarité d’une société humaine) ne soit pas payé par les uns au profit des autres mais payé par tous au profit de tous. Pour cela il faut se rendre enfin compte que employeur,salarié ou consommateur, c'est le même citoyen, qui ne joue des rôles différents que dans le regard comptable de l'économiste.

Le chômage diminuera quand les entreprises et les hommmes ne seront plus considérés comme différents.


La proposition de la TAC est un premier pas vers cette logique, elle rend son rôle à l'homme dans son entreprise.

Plus loin la TEB est un second pas, elle redonne un aspect humain aux échanges financiers.

Plus loin encore en poussant la logique, une monnaie démocratique et sociale est une troisième étape,la monnaie elle-même joue le rôle d'outil pour la solidarité entre citoyens.

Les solutions que vous mettez en place ne faisant aucun effet, elles ne doivent pas être bonnes. Mais vous dites que les miennes sont absurdes ? Alors c’est que vous avez d'autres meilleure solution ? Pourquoi ne les appliquez vous pas ?

Page écrite le 06-02-2014

trait

trait
   
    image     image     image trait

Commentaires et dialogues pour cette page

trait





traitimage     image     image