Catalogue
Dialogue
recherche
Informez-moi
faire-suivre à un ami
Contact
Retour accueil
Imprimer
Imprimer
Catalogue

PayPal - Paiement en ligne

simple et sécurisé !


Pour soutenir Trazibule
 

Recherche

Mot ou texte entre guillemets à rechercher :
Soit en local sur ce site (précis): (aide) envoi


Soit via Google sur ce site
(Aide) envoi
 

Svp enregistrez cet émail:

pour recevoir les nouvelles pages
ou le journal de ce site.


envoi

 

Faire suivre cette page

Destinataire       
Son email          
De la part de      
Commentaires  

envoi

Email pour nous contacter
courriel@trazibule.fr

Comment améliorer ce site
le traduire en d'autres langues
ou l'agrémenter de dessins et photos.
Avez-vous des suggestions ?


Retour page d'accueil    

envoi
Mon opinion sur cette page: aide Page mise à jour le
22-01-2020 à 10:18
 avis   
0
 avis   
0
 avis   
0
 avis   
0
 avis   
0
 avis   
0
 avis   
0
 avis   
0
Cochez puis envoyez vos avis, (nombre d'avis reçus affiché)
(Evaluation remise à zéro si l'article est très modifié.).

  Ma réponse à cette page: Qu'en pensez-vous ?
Mon nom ou pseudo
Email pour une réponse
 

trait
   
    bandeau/marseille
Marseille.

trait

MARSEILLE Capitale de la ... "CULTURE" (sic ! )


Marseille se veut capitale de la culture, mais c’est quoi la culture ?

La culture pour les plantes consiste à apporter le nécessaire pour favoriser leur croissance, pour les populations ce devrait être d’apporter ce qu’il faut pour favoriser leur croissance intellectuelle et sociale.

Mais il est si facile de confondre culture et spectacle, apparence et réalité. Oui un feu d’artifice est beau, ainsi que de jolis jets d’eau colorés (Au fait sans musique c’était plutôt tristounet et particulièrement répétitif), mais ces spectacles sont-ils « culturels » ?

Marseille est riche d’une culture populaire, un «Off» dynamique mais très éparpillé dont les budgets viennent encore d‘être réduits par des dirigeants politiques qui préfèrent afficher une culture spectaculaire minimale un «IN» symbolique.

Le foot serait l’expression d’une culture marseillaise ? Ou seulement l’expression d’une recherche d’identité, défi au reste du monde d'une ville souvent méprisée, défi merveilleusement exploité par tout ce qui est commerce et politique.

Au fait, demandez à un Marseillais combien de fois il ira au musée dans une décennie ? Et comparez cette fréquentation à l’investissement fait pour le Mucem !

La réalité, après avoir bradé le Boulevard de la République à Lehman Brother avec le succès que l’on voit, commerces fermés, appartement inutilisés, les capitaux Marseillais se moquent de Marseille et ne visent que les touristes des paquebots, au bord des quais, musées, commerces, tours et décors urbain très propre, ailleurs la ville se dégrade… Dire que c'est la grande ville la plus endettée de France !

Il n'y a pas si longtemps, Marseille était submergée par ses poubelles, résultat d'une gestion catastrophique des déchets. Les scandales sanitaires des décharges et incinérateurs débordent même les contrôles politiques appliquées aux journaux locaux !

Regardez les faits, la promotion de la culture à Marseille peut se mesurer aux subventions accordées, pendant que des lieux de production culturelle au vrai sens du mot comme « le Point Bascule » risquent de fermer en pleine année de la culture Marseillaise, faute d’aides, la CUMPM (communauté urbaine) en 2010 accorde 37,87% de tous ses versements à une seule association : « L’AGENCE D'URBANISME DE L'AGGLOMERATION MARSEILLAISE » bonjour la culture ! Cherchez à quoi sert cette association !

A coté de cela 6 associations seulement mentionnent le mot culture et recueillent ensembles 1.24 % des subventions et encore, 075% vont à deux associations mentionnant "culture et sport".

Une association marseillaise ne doit jamais parler de culture si elle espère un tant soit peu de reconnaissance par les politiques !

En comparant le tableau des subventions de Marseille avec des villes comme Lyon ou Bordeaux, on peut se rendre compte que la gestion de Marseille est très particulière un tableau de comparaison, montre la différence de répartition des subventions. Mais il me semble que les données de Bordeaux considèrent toute la région, comme celles de Lyon, alors que Marseille ne concerne que la ville elle-même. Voir les pages Excel de ces données.

Page écrite le 06-12-2012

trait

 

trait
   
    image     image     image trait

Commentaires et dialogues pour cette page

trait




traitimage     image     image