Catalogue
Dialogue
recherche
Informez-moi
faire-suivre à un ami
Contact
Retour accueil
Imprimer
Imprimer
Catalogue

PayPal - Paiement en ligne

simple et sécurisé !


Pour soutenir Trazibule
 

Recherche

Mot ou texte entre guillemets à rechercher :
Soit en local sur ce site (précis): (aide) Icone envoisimple-2


Soit via Google sur ce site
(Aide) Icone envoisimple-1
 

Svp enregistrez cet émail:

pour recevoir les nouvelles pages
ou le journal de ce site.


Icone envoiplat-3

 

Faire suivre cette page

Destinataire       
Son email          
De la part de     
Commentaires  

Icone envoiplat-2

Email pour nous contacter
courriel@trazibule.fr

Comment améliorer ce site
le traduire en d'autres langues
ou l'agrémenter de dessins et photos.
Avez-vous des suggestions ?


Vers la page d'accueil

Icone envoiplat-1
 
Mon opinion sur cette page: aide Page mise à jour le
01-02-2015 à 16:18
 avis   img
0
 avis   img
0
 avis   img
0
 avis   img
0
 avis   img
0
 avis   img
0
 avis   img
0
 avis   img
0
Cochez puis envoyez vos avis, (nombre d'avis reçus affiché)
(Evaluation remise à zéro si l'article est très modifié.).

envoi
  Ma réponse à cette page: Qu'en pensez-vous ?
Mon nom ou pseudo envoi
Email pour une réponse
 

trait
   
    bandeau-defaut
Pour comprendre notre monde...

trait

Régulation et auto-régulation ?


L’économie a foi en une autorégulation spontanée des échanges. Mais en mécanique la régulation est toujours nécessaire sinon les moteurs s’emballent et tombent en panne. De même livrés à eux-mêmes sans lois des groupes d’individus tournent vite aux guerres de clans fratricides.

Alors que l’autorégulation spontanée ne marche pas, cela est de plus en plus évident surtout en éocnomie, ou du moins qu’elle ne marche qu’à coup de souffrances régulatrices catastrophiques. Autrement dit nous avons deux façons de progresser l‘intelligence qui nous permet de réguler notre avenir ou la souffrance qui autorégule cet avenir par de douloureuses claques sur nos excès.

Seulement voilà qu’est ce que réguler ? Les politiques disent qu’il faut prévoir, alors ils cherchent à prévoir mais pour les autres, eux-mêmes se gardant souvent de se plier aux exigences qu’ils infligent aux autres. Les scientifiques disent que la science est prédictive, dans ce cas l’économie n’est donc pas une science sinon la bourse n’existerait jamais. La prédiction scientifique est limitée à une probabilité de résultat et a un domaine très limité.

Si notre civilisation veut se réguler, elle doit prévoir et donc observer, extrapoler et décider en fonction de ce qu’elle sait. Mais comme le système est non seulement très complexe, mais qu’en plus nous somme nous même ce système, il est impossible de s’en extraire pour l’observer de façon neutre, externe.

La seule façon d’approcher la compréhension de ce que sont nos collectivités est donc de tenter la synthèse de tous les regards individuels que chacun a d’elle. Chaque parole a sons sens et sa logique et la communication totale jusqu’à la communion de ces paroles peut approcher une vision globale de nos sociétés. Aucun système autoritaire ou scientifique forcément sélectif, n’aura la possibilité d’approcher cette vision.

La notion de démocratie, combinaison des paroles de tous, a plus de chance d’approcher une compréhension réaliste de ce que nous sommes. A condition surtout de ne pas privilégier le regard de tel ou tel groupe social sous prétexte qu’il a réussi ou s’est enrichi. La compétence du spécialiste, même professionnel de la politique ne sera jamais que partielle. La rigueur d’un chef même le plus généreux de tous ne pourra pas s’imposer à tous, car forcément issue d’une vue partielle, elle sera vite amenée à utiliser l’autorité et la censure pour imposer aux autres sa propre vision limitée.

C’est donc l’ensemble de la population qui peut soit se construire une régulation par une constituante ouverte à tous, soit se faire auto-réguler de force par des crises économiques ou guerrières très douloureuses.

Si bous espérons un jour construire un monde plus serein, la parole de chaque individu doit être reconnue comme significative, cela ne veut pas dire pour autant qu’elle soit forcément approuvée, mais au moins écoutée. Une régulation collective peut alors se mettre en place par des lois communes, qu’il faut en permanence pourvoir améliorer. C'est-à-dire nous organiser en une constituante citoyenne permanente proposant des constitutions provisoires rédigées et acceptées par tous.

Page écrite le 01/02/2015

trait

trait
   
    image     image     image trait

Commentaires et dialogues pour cette page

trait





traitimage     image     image