Catalogue
Dialogue
recherche
Informez-moi
faire-suivre à un ami
Contact
Retour accueil
Imprimer
Imprimer
Catalogue

PayPal - Paiement en ligne

simple et sécurisé !


Pour soutenir Trazibule
 

Recherche

Mot ou texte entre guillemets à rechercher :
Soit en local sur ce site (précis): (aide) Icone envoisimple-2


Soit via Google sur ce site
(Aide) Icone envoisimple-1
 

Svp enregistrez cet émail:

pour recevoir les nouvelles pages
ou le journal de ce site.


Icone envoiplat-3

 

Faire suivre cette page

Destinataire       
Son email          
De la part de     
Commentaires  

Icone envoiplat-2

Email pour nous contacter
courriel@trazibule.fr

Comment améliorer ce site
le traduire en d'autres langues
ou l'agrémenter de dessins et photos.
Avez-vous des suggestions ?


Vers la page d'accueil

Icone envoiplat-1
 
Mon opinion sur cette page: aide Page mise à jour le
28-11-2019 à 20:16
 avis   img
0
 avis   img
0
 avis   img
0
 avis   img
0
 avis   img
1
 avis   img
0
 avis   img
1
 avis   img
1
Cochez puis envoyez vos avis, (nombre d'avis reçus affiché)
(Evaluation remise à zéro si l'article est très modifié.).

envoi
  Ma réponse à cette page: Qu'en pensez-vous ?
Mon nom ou pseudo envoi
Email pour une réponse
 

trait
   
    bandeau/monnaie
Stoppons l'energie nucléaire !.



Rapport risques et profits ?


Puisque ce n’est que le fric qui compte pour eux, montrons leur au moins l’impact qu’aurait un gros incident nucléaire (même pas un vrai accident !) sur la seule production vinicole française !

Exemples :

  • Centrale du Blayais, fini les vins de Bordeaux, plus de Saint Estèphe, ni Armagnac et autres Cognac !
  • Centrale de Chinon, plus de Muscadet, ni vins de Saumure vins d’Anjou, coteaux du Layon !
  • Centrale de Goldfech, fini les Bergerac, Madiran, Cahors et Jurançon !
  • Centrale de Saint Laurent, à la casse les vins de Chinon, Vouvray, Cheverny et les vins de Touraine !
  • Centrale de Dampierre ou de Belleville, aux égouts les Pouilly-fumé et Sancerre.
  • Centrale de Saint Alban, fini les ventes de Saint-Joseph, Condrieu, et les délicieux Côtes Rôties !
  • Centrale de Cruas la chance pour éliminer définitivement les ventes de Saint-Péray, Cornas, Hermitage et Crozes-Hermitage ! Oublions la Clairette de Die !
  • Centrale du Tricastin, adieu aux bons crus de Gigondas, Vacqueyras, Chateauneuf du Pape, oublié tous les Côtes du Rhône.
  • Centrale du Bugey, fermée les caves des vins de Savoie, et ceux du Buget, Apremont, Marignan, mais si le vent souffle de l’est ce sont les beaujolais, Juliénas, Moulin-à-vent, Fleurie, Morgon, Brouilly avec lesquels on ne voudra plus trinquer !
  • La vieille centrale rafistolée de Fessenheim rapporte-t-elle plus que les Vins d’Alsace, Pinot, Gewurzrtraminer, Muscat, Riesling, Sylvaner, Crémant, etc…
  • Et si c’est la centrale de Nogent qui saute, qui voudra encore faire sauter les bouchons des vins de Champagne ?

Mais l’état assure ! Si ! si ! mais dans la limite d'un plafond de 91 469 410,34 € par installation nucléaire, jusqu’au 17 février 2015, puis de 700 millions jusqu’en 2020, de quoi rembourser 16% seulement des 4.5 milliards d’euros dont 2.4 à l’export du seul chiffre d’affaire du Champagne ! Et encore à condition que cette somme ne serve qu’à cela ! Nos politiques en sont si fiers qu’ils ont fait paraitre ce décret le 24 décembre 2015 ! Quel jour aurait été mieux approprié pour être encore plus discret ?

Le chiffre d’affaire d’Areva ? Il dépasse à peine 8,3 milliards pour toute son activité ? Mais ses pertes sont colossales -4,834 milliards d’euros en 2014 (Toute autre société aurait déjà déposé le bilan !), mais cela il ne faut pas le dire ! C’est nous qui comblons les trous ! Le montant des pertes d'Areva dépassent le chiffre d'affaire du Champagne, qui lui rapporte vraiment, et fournis probablement beaucoup plus d’emplois et nuit probablement beaucoup moins à la santé !

Alors qu’en pensez-vous, vous tenez tant que cela à continuer de prendre un tel risque et pour gagner quoi ?

Sources :

Dernière nouvelle scandaleuse :

Tous les français vont investir 80 euros chacun dans AREVA (les enfants aussi bien sûr), grâce à Hollande, pour payer la dette de cette entreprise, ce mercredi 27 janvier 2016, décision prise en plus sans débats ni concertation publique.

Page écrite le 29-01-2015

trait

trait
   
    image     image     image trait

Commentaires et dialogues pour cette page

trait



Intervenant dereco - le 02-03-2016 à 00-05

80€ c'est rien par rapport au prix de centrales nucléaires explosées, comme à Fukushima, des milliers de milliards d'€, une région radio-activée vidée de ses habitants pour des siècles, 30000€ et bien plus par français, inévitable tôt ou tard en France, car nos techniciens ne peuvent  pas être infaillibles  à perpétuité !!!

On a frôlé déjà à Saint Laurent des Eaux, en secret la Loire salie avec du plutonium, par miracle la fusion partielle a été stoppée !!!!

INEVITABLE tôt ou tard !  infaillibilité perpétuelle impossible, fini le vin français, comme le riz Japonais à éviter !

trait

Intervenant Paganel - le 06-05-2016 à 00-16

Une centrale, c'est en gros 1000 MW 24h/24. Le coût de production à la centrale étant un tiers du coût total (le reste étant distribution et facturation), je trouve en prenant 1/4 et en comptant 300 jours de production par an et par centrale 180 millions d'euros par an.

Le chiffre d'affaires des vins d'Alsace doit tourner autour de 550 millions d'euros
Vérifie tout de même que je n'ai pas commis d'erreur de virgule. Yves Lenoir a dû publier sur le sujet (du nucléaire, pas du vin)

Sais-tu quel a été le premier réacteur en service sur la planète ?
sfr.wikipedia.org/wiki/Réacteur_nucléaire_naturel_d'Oklo

trait

Intervenant baptiste - le 07-05-2018 à 18-25

Ce petit texte est bourr)é d'âneries !

Je n'en citerai qu'une :  80 Euros par Français pour AREVA !....On ne dit pas que les subventions pour le renouvelable  ont été évaluées à 121 Milliards ( 11 EPR ) par la Cour des Comptes....Cela fait : 2000 Euros par français ....AREVA c'est du pipi de chat à coté !

Autre ânerie : le solaire et l'éolien , qui nous coutent une fortune ( la CSPE a été multipliée par 5 en 10 ans sur nos faciures ) sont essentiellement financés par des fonds de pension étrangers ( dissimulés sous des noms bien Français !  Donc les bénéfices, pompés dans nos poches , iront à l'étranger !

Quand au vin, j'en bois depuis toujours...et je ne suis pas inquiet !...JAMAIS il n'y a eu d'accident AVEC des rejets radioactifs sur une centrale pressurisée ( les plus nombreuses au monde ) comme les notres !  Mieux, à TMI, en 1978, cette technologie a fait la preuve qu'elle pouvait supporter une perte de refroidissement sans rejeter dans l'environnement !

Les anti nucléaires sont de fieffés menteurs !

trait

Intervenant Trazibule - le 07-05-2018 à 19-54

Que c’est facile de critiquer sans donner de sources !

Alors cherchons :

https://www.latribune.fr/opinions/tribunes/le-cote-lumineux-des-subventions-aux-energies-renouvelables-518688.html
Il est difficile de fournir un chiffre exact du montant transféré, mais en voici un ordre de grandeur raisonnable. Chaque année le Frankfurt School - UNEP Collaborative Center for Climate and Sustainable Energy Finance publie des statistiques sur les investissements annuels dans les EnR.[8] On trouve dans l'édition 2015 la chronique des investissements en Europe, de 2004 à 2014 : l'investissement cumulé sur ces onze années s'élève à 870 milliards de dollars, avec un pic de 120 milliards de dollars en 2011.
Par ailleurs, la Commission de Régulation de l'Energie a publié en avril 2014 un rapport sur la rentabilité des EnR en France métropolitaine.[9] On y observe que, pour le photovoltaïque, le taux de rentabilité moyen lors des appels d'offre est inférieur de 2% au tarif déterminé administrativement. De même, le taux de rentabilité de l'éolien terrestre semble en moyenne 2% supérieur au taux de rémunération normal du capital. En supposant que cette sur-rémunération du capital investi correspond à la rente injustifiée, celle-ci s'établit à 82 milliards de dollars en cumulé sur la période 2004-2014. Le calcul présenté ici n'est qu'une approximation. Il suggère toutefois que les rentes versées par les citoyens vers l'industrie des EnR en Europe s'établissent entre 50 et 100 milliards d'euros sur la période.


En cherchant votre chiffre de 121 milliards de la cours des comptes, j’ai trouve déjà cet article de la tribune, 120 milliards pour l’Europe et un maximum en 2011, si on divise en fonction du nombre d’habitants nos 66 millions sur les 741 millions d’européens, cela ne fait plus que 10,7 milliards soit 162 euros par français, on est loin de vos 2000 euros (déjà que votre calcul est tendancieux car il aurait du donner 1800 euros ) !

Autre article :
https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/energie-environnement/energies-renouvelables-la-cour-des-comptes-pointe-l-inefficience-des-politiques-de-soutien-776049.html
Ce n'est pourtant pas faute d'avoir beaucoup dépensé. Trop selon la Cour des comptes. Et surtout mal. Depuis l'instauration des tarifs d'obligation d'achat en 2005, ce sont 5,3 milliards d'euros qui ont été dépensés en 2016, un montant qui passera à 7,5 milliards en 2023 si rien ne change.

Autre chiffre mentionné 7.5 milliards au pire, toujours fort loin de vos prétendus 121 milliards !

Mieux encore vérifions en prenant directement l’information à la source de la cours des comptes :
https://www.ccomptes.fr/fr/publications/le-soutien-aux-energies-renouvelables
Accusant du retard dans la réalisation des objectifs très ambitieux qu’elle s’est fixés, la France a peu fait profiter son tissu industriel du déploiement des énergies renouvelables. Les moyens financiers mobilisés par l’Etat – principalement au bénéfice des énergies renouvelables électriques – sont pourtant conséquents (5,3 Md€ en 2016)

Alors avouez que votre chiffre de 121 milliards est manifestement un Fake News !

Reste à comparer avec le financement du nucléaire :

Par contre AREVA aura couté plus de 10 milliards aux français:
"https://fr.wikipedia.org/wiki/Orano
rien qu’en juillet 2017, l'État lance l'injection de 4,5 milliards d'euros dans le capital d'Areva, en deux temps : 2 milliards sont injectés dans le capital d'Areva SA, structure où restent logés les actifs les plus risqués du groupe, puis 2,5 milliards dans celui d'Areva Newco.

Ne pas oublier le rachat par l’état d’actions AREVA bien au dessus de leur valeur et autres menus cadeaux financiers ! Alors faites le calcul 9 milliards officiels et beaucoup d’à cotés moins facilement chiffrables !

Surtout qu’il faut aussi aider EDF étroitement dépendant des délires financiers d’Areva:
http://www.lefigaro.fr/societes/2016/04/22/20005-20160422ARTFIG00340-l-etat-vole-au-secours-d-edf.php
L'État, qui détient près de 85 % d'EDF, contribue à cette opération à hauteur de 3 milliards.

Sans compter le coût délirant de l’EPR, 10,5 milliards ! Et celui de Finlande avec 10 ans de retard ! Alors faites les additions !

Mais voici le plus gros mensonge :

«JAMAIS il n'y a eu d'accident AVEC des rejets radioactifs sur une centrale pressurisée»

C’est vrai que vous ne pouviez pas savoir vu que l’état l’a bien caché, mais renseignez vous :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Centrale_nucl%C3%A9aire_de_Saint-Laurent-des-Eaux
Accident avec fusion du cœur qui serait quand même considéré aujourd'hui de niveau 4 excusez du peu !

Vous remarquerez que je ne suis pas allé chercher mes sources auprès des antinucléaires, ce serait trop facile, mais auprès de sites à priori neutres ou plutôt favorables à cette énergie.

Alors je pourrais retourner votre conclusion :

« Les pro nucléaires sont de fieffés menteurs ! » mais je vous pense sincère, plus victime d'une propagande de l'état que d'une sincère connaissance du sujet.

trait

traitimage     image     image