Faites le test pour un
mode différent de scrutin.
 
PayPal - Paiement en ligne
simple et sécurisé !
Soutenir Trazibule
 
Mot ou texte entre guillemets
à rechercher sur ce site (précis):  
(aide)
Recherche sur ce site (rapide):   (Aide)
 
Svp Informez-moi via cet émail:
 
des ajouts de pages sur ce site.
 
Faire suivre cette page


De la part de

Envois
 
Nous souhaitons traduire ce site
en plusieurs langues et
l'agrémenter de dessins et photos.
avez-vous des suggestions ?


courriel@trazibule.fr
 
Retour page d'accueil  
 
images/rss.png
 
images/imprimer-b.jpg
 
images/imprimer-b-c.jpg
 
images/bandeau/bandeau-defaut.jpg
 
Les statistiques publiées par les journaux, et les discours officiels nous bourrent le crâne d'une angoisse épidémique, mais est-elle réelle ?



Alerte, panique, épidémie catastrophique ! Ah oui ?

L’INSEE a publié cette courbe pour justifier l’urgence des mesures :

images/insee-covid-1.jpg
 

Leur courbe me semble angoissante, jusqu’où ira l’hécatombe, en tout cas c’est ce que semble suggérer cette présentation, mais elle est limitée à trois années et à 2 mois et ces limites me gênent, il faut vérifier !

Or surprise ! Impossible de trouver ces données, j'écris alors au site de l’INSE qui me répond :

« Les décès journaliers n'ont commencé à être publiés qu'après le début de l'épidémie du COVID 19.
Vous ne pouvez donc avoir accès à ces informations pour les dates souhaitées. »


Ce qui m’étonne d’autant plus que je trouve sur leur site sans problème ces mêmes données sur les autres années avant 2018…

J’insiste donc et j’ai la réponse suivante :

« Suite à votre retour, vous trouverez d'autres informations sur les décès sur le site de l'Inserm. Nous vous invitons à en consulter la méthodologie : Méthodologie : identification des décès Covid-19 dans les données provisoires Vous accéder directement à ce site »

Effectivement j’y trouve cette courbe éloquente !

images/insee-covid-2.jpg
 

Observez que les autres causes de mortalité baissent, comme si les décès d'autres causes étaient mis sur le compte du covid. Mais elle révèle déjà que l’épidémie est bien derrière nous et qu’il n’y a plus lieu de s’inquiéter.

Cela peut se vérifier en comparant sur cette page de leur site les mortalités par régions
Il est remarquable de voir une grande disparité et certaines régions n’ont eu aucun effet covid-19 sur les décès, observez la Corse, la Nouvelle Aquitaine ou l’Occitanie ! Par contre l’Ile de France où règnent les décideurs et les médias a été nettement touchée ce qui pourrait motiver ce catastrophisme.

Mais je veux en avoir le cœur net et trouver les vraies valeurs sans limitations de dates ou d'années comme sur leur permier graphique.


Reconstitution des mois de janvier et février 2020 :

Finalement en cherchant longtemps, (je suis têtu), je finis par trouver ces données brutes relevant l’état civil nominatif de toutes les personnes décédées :

De là,j’ai pu reconstituer les chiffres manquants. Un contrôle pour les mois de mars et avril avec les données de l'INSEE, donne des écarts de l’ordre de quelques pourcents probablement dus à des correctifs de l’INSEE ou une prise en compte de régions différentes. Mais les variations d’un jour à l’autre sont faibles et du même ordre. Les fichiers contiennent d’ailleurs des décès enregistrés sur une autre période que le fichier daté lui-même, enregistrements tardifs je présume.

Alors oui, c’est évident, il y eu un pic épidémique entre le 15 mars et le 30 avril, par contre présenter la courbe sous la forme officielle de cumul des décès (déjà plus stressant que l’évolution journalière) oubliant qu’en janvier et février nous étions en dessous de moyennes saisonnières des décès pousse au catastrophisme.

Voilà donc la courbe complète sur les 4 mois et sur cinq années présentée à leur façon :

images/insee-covid-3.jpg
 

Voilà une courbe déjà moins catastrophique, nous sommes bien passés au dessus des autres années mais seulement en avril, avant nous étions en-dessous des autres années.
Ils auraient mieux fait de choisir cette présentation qui montre bien un pic épidémiologique au niveau des décès :
Il est plus clair de voir cette même courbe, jour par jour, sans appliquer un angoissant cumul des décès :

images/insee-covid-4.jpg
 

D'ailleurs cette sous-mortalité par rapport aux autres années, précédent la vague du virus se voyait déjà sur ce graphe de l'INSEE, nous n'avons seulement eu affaire qu'à une épidémie de grippe un peu dure mais surtout retardée par rapports aux autres années.

images/insee-mortalite.jpg
 

Mais ils auraient du avouer que l’épidémie est vraiment terminée comme cela est visible en prolongeant les graphiques, et s’il y a une recrudescence des cas, ce n’est du qu’à la recrudescence des tests, les nouveaux cas n’étant pas plus mortels qu’une grippe ordinaire, et si l’année fut un peu plus dangereuse que les autres sur l’ensemble de la saison hivernale elle n’est pas plus mortifère. L’année 2017 a connu une aussi grave épidémie mais bien plus tôt et sur une plus longue période.

images/insee-covid-5.jpg
 

Encore plus visible en lissant les valeurs :

images/insee-covid-7.jpg
 

Alors oui, que se passe-t-il au délà du 26 juin ? L'épidémie reprendrait-elle ? Les chiffres de l'INSEE vont déjà jusqu'à fin juillet, jugez vous-mêmes.

Il faut raison garder, car chaque hiver connait ses pics de mortalité gripale, il faut bien que les plus agés meurente de quelque chose un jour ou l'autre, nous ne sommes pas éternels, Voici donc des courbes, sur de longue périodes :
Taux de mortalité mensuel, annualisé (décès pour 1000 habitants) - France (ATTENTION Mayotte est ajouté à partir de 2014) dessinée depuis ces données Source INSEE

images/insee-covid-2010-2020.jpg
 

J'ai recalculé à partir de leurs données cette courbe limitée aux plus de 60 ans :

images/insee-mortalite-plus-60-ans.jpg
 

Et trouvé sur leur site cette courbe où de tous les âges sont confondus de 2014 à gauche jusqu'à 2020 à droite
(en noir 'observé', en rouge 'attendu', en vert 'les écarts types):

images/insee-mortalite-par-annees.jpg
 


Que l'année 2020 fasse partie des années où l'épidémie fut grave d'accord mais pas au point d'en faire un tel battage de catastrophisme, qui en plus continue de sévir après l'épisode épidémique ?
Quel est leur but, s’il n’est pas économique ?

Et pourquoi cette affolement se produit-il dans tous les pays du monde, du moins d'après nos médias nationaux ?

Car globalement il y aura eu 870 000 morts selon "Le Monde" et 26 548 024 personnes atteintes et 623 658 décès recensés au 23 juillet 2020 )selon "Statita" , (pour mémoire 6 millions de personnes dans le monde meurent d'un AVC) dont 30 175 en France, soit 1 chance sur 2 220 de mourir du Covid en France, ou 1 chance sur 10 573 dans le monde.
L'âge moyen de ces décés est de 81,3 ans en France, mais c'est en voulant comparer aux autres maladies que je trouve ce gag surprenant :

images/chiffres-non-fiables.jpg
 
Comment écouter encore nos médias nationaux s'il sont aussi peu fiables y compris dans une même rédaction ?
Alors comment ne pas penser que nous sommes manipulés par des chiffres erronés.


Mais pourquoi alors continuer une telle campagne médiatique et politique ?

Cette propagande permet de justifier une avalanche de fonds alloués à des entreprises qui pourtant ne publient pas toutes leurs chiffres, qui souvent ne sont que des holdings, et parfois perdaient déjà de l'argent les années précédentes, et qui gardent une totale liberté de les utiliser à leur guise.

En voici un bref aperçu relevé au journal officiel depuis ce nouveau gouvernement, complétées par les données fournies par le site Société :

montantSociété ActivitéCapitalCA 2018Résultat 2018CA 2019Résultat 2019Salariés
10 000 000SOGEPA SASHolding960 000 0000126 536 400Non publiéNon publié1 à 2
150 000 000ACE Aéro PartenairesFond d'investissement6 250Non publiéNon publiéNon publiéNon publié1 à 2
4 700 000PRIMAVISTA SAS Photographie30,77 334 00530 742 600-6 622 000Non publiéNon publié250 a 499
25 000 000Parts Europe SA Holding54 208 4300-21 177 700 Non publiéNon publié0
35 000 000ASCOMETAL Hagondange SAS Siderurgie (en activité depuis 2 ans) 1 000Non publiéNon publiéNon publiéNon publiéinconnu
28 000 000Ascometal Fos-sur-Mer SAS Siderurgie 1 seul actionnaire13 000 000Non publiéNon publiéNon publiéNon publiéinconnu
7 000 000Ascometal Custines-Le Marais SASiderurgie4 000 000Non publiéNon publiéNon publiéNon publié
384 000DUNCHAéquipement auto 8 000 00022 603 100-1 795 500Non publiéNon publié100 a 199
65 000 000Sofinord SAConseil2 508 62712 000 00018 700 000Non publiéNon publié1 à 2
1 900 000 000BPI FranceFond d'aide aux entreprise, distribution de crédit839 907 320Non publiéNon publiéNon publiéNon publié2000 a 4999
120 000 000société CDiscount SAvente à distance sur catalogue général6 642 9122 284 665 500-76 408 800Non publiéNon publié1000 à 1999
80 000 000Apave SAanalyses, essais et inspections techniques184 688 08690 718 500-26 854 200Non publiéNon publié120
17 000 000Finergal SAactivités des sociétés holding4 082 0406 165 500103 300Non publiéNon publié44
1 100 000Rullier boisGrossiste en bois740 000Non publiéNon publiéNon publiéNon publié20 a 49
15 000 000MANOIR GROUP SASholding42 112 100813 0005 148 000Non publiéNon publiéinconnu
500 000GranvilmerCommerce de gros de poissons, crustacés et mollusques436 5124 554 100-109 100Non publiéNon publié20 a 49
400 000SIPA PRESSActivités des agences de presse1 037 520inconnuNon publiéNon publiéNon publiénon employeuse
800 000V2Mcommerce de détail d'habillement en magasin spécialisé.68 7129 388 200-1 679 000Non publiéNon publié50 a 99
85 000 000ERAM6 possibles (je choisi la plus grosse) Activité de sièges sociaux73 600 00011 333 00015 535 700Non publiéNon publié20 à 49
150 000 000Axéréal FinancesFonds de placement et entités financières similaires435 099 110011 691 70004 013 500inconnu
45 000 000Sitel France SASActivités des sociétés holding 36 550 254inconnuNon publiéNon publiéNon publiéinconnu
144 000 000Paprec HoldingActivités des sociétés holding 443 703 903inconnuNon publiéNon publiéNon publié6 à 9
3 500 000ETESIAla + grosse Fabrication de machines agricoles et forestières5 335 11043 706 900-1 184 50039 527 600-3 834 800100 à 199
585 000STEVA SAINT-ETIENNEDécoupage, emboutissage500 00013 988 3004 100Non publiéNon publié50 à 99
400 000RHAPSODIES CONSEILConseil pour les affaires et autres conseils de gestion212 000Non publiéNon publiéNon publiéNon publié50 à 99
700 000HYDRA BEAUTY & CLEANFabrication d'articles en papier à usage sanitaire ou domestique200 00010 098 500-1 216 600Non publiéNon publiéinconnu
70 000 000Soufflet FinancesAutres activités de soutien aux entreprises n.c.a.1 525 000666 1003 512 300628 1002 161 200inconnu
400 000ECOLE MULTIMEDIAFormation continue d'adultes 199 8912 795 100-659 500Non publiéNon publié30
1 500 000DALLOZ CREATIONSFabrication de lunettes1 470 0006 654 100-48 700Non publiéNon publié50 à 99
120 000TOLIX STEEL DESIGNFabrication de sièges d'ameublement d'intérieur145 000Non publiéNon publiéNon publiéNon publiéinconnu
500 000SA DECLERCQ PASSEMENTIERSFabrication d'autres textiles techniques et industriels413 7602 347 100-58 400Non publiéNon publié20 à 49
600 000SUMA AERO MECANIQUE SASMécanique industrielle600 0007 164 200.00-187 700Non publiéNon publié50 à 99


Autre chose pourquoi de telles dépenses pour la polices et l’armée ces derniers temps alors que l’urgence devrait être :

- Climatique (la planète brûle de partout),
- Médicale (leur épidémie serait catastrophique) et
- Sociale (toute l'économie est en berne, le chômage explose).

Vous trouverez ces étranges priorités gouvernementales déjà publiées dans Point de vue de Trazibule N° 163.



Confirmation d'une fin d'épîdémie vraisemblable


Trouvé sur le site de C-News dont j'ai extrait ces deux graphes qui pour moi confirment que l'épidémie est derrière nous.

images/covid-06-09-2020-rea.jpg
 

Il faudrait comparer avec les autres années, et connaitre aussi la réalité des autres maladies, je n'arrive pas à trouver ces chiffres, car en cas de multiples pathologie, tout semble mis sur le dos du Covid.

images/covid-06-09-2020-deces.jpg
 
Sur ce graphe, limité aux décès à l'hôpital, il manque une comparaison avec les autres années où il y a chaque fois des pics épidémiques en hivers.

Par contre tracer la courbe des décès cumulés est pour moi assez choquante, car vu qu'il n'y aura jamais de ressuscités, cette courbe croit forcément toujours.

Autre manque méthodologique faussant les statistiques : D'une part la population augmente et vu que la pyramide des âges est très chargée par le baby-boom des années 50, nous arrivons logiquement à un surplus de décès dans les années actuelles et à venir.

Alors oui, on trouve de nouveaux cas, logique vu qu'on teste à un rythme effréné, mais, la plupart du temps, ce ne sont pas des malades mais des gens qui ont le virus sans en souffrir plus qu'une petite grippe habituelle. Pas de quoi en tout cas suffisant pour justifier toute cette hystérie collective. Surtout quand on lit sur des sites divers comme par exemple Medisite que

Pour le médecin, le taux de mortalité le plus plausible serait plutôt de 0,1 % - un chiffre sensiblement proche de celui de la grippe.

Donc arrêtons ce délire collectif,
faisons de nouveau confiance aux citoyens et
laissons les libres de courir leurs risques
ou de choisir leurs précautions.

Page écrite le 24-08-20 à 19:35

               

Mon opinion sur cette page:
(aide) Page mise à jour le
07-09-2020 à 14:16
Absurde
Sans intérêt
Dangereux
Amusant
A travailler
Utopique
Intéressant
A diffuser
Nombre de réactions reçues (Cette évaluation est remise à zéro à chaque réécriture de l'article).

0

0

0

0

0

0

3

2
  Ma réponse à cette page : QU'EN PENSEZ-VOUS ? ENVOI  
Mon nom ou
pseudo
Email pour être informé ENVOI
 

Commentaires et dialogues pour cette page

Intervenant Esther - le 06-09-2020 à 17-53

plus que troublant....  1 objectif... peut-être, paralyser la contestation

2/ faire beaucoup de bruit... saturer l'information pour mener leur  programme de destruction des biens publics tranquilou

Intervenant raoul teigneux - le 07-09-2020 à 14-16

Très intéressante cette synthèse, merci
faire beaucoup de bruit pour une diversion et maintenir l'urgence sanitaire inutile.

Une remarque sur l'article : le fait que le nombre de morts du CoViD-19 soit quasi nul ne veut pas dire que le nombre de malades et/ou porteurs du virus ne soit pas en forte augmentation.

Ajouter un commentaire.