Catalogue
Dialogue
recherche
Informez-moi
faire-suivre à un ami
Contact
Retour accueil
Imprimer
Imprimer
Catalogue

PayPal - Paiement en ligne

simple et sécurisé !


Pour soutenir Trazibule
 

Recherche

Mot ou texte entre guillemets à rechercher :
Soit en local sur ce site (précis): (aide) Icone envoisimple-2


Soit via Google sur ce site
(Aide) Icone envoisimple-1
 

Svp enregistrez cet émail:

pour recevoir les nouvelles pages
ou le journal de ce site.


Icone envoiplat-3

 

Faire suivre cette page

Destinataire       
Son email          
De la part de     
Commentaires  

Icone envoiplat-2

Email pour nous contacter
courriel@trazibule.fr

Comment améliorer ce site
le traduire en d'autres langues
ou l'agrémenter de dessins et photos.
Avez-vous des suggestions ?


Vers la page d'accueil

Icone envoiplat-1
 
Mon opinion sur cette page: aide Page mise à jour le
26-05-2012 à 19:24
 avis   img
0
 avis   img
0
 avis   img
0
 avis   img
0
 avis   img
0
 avis   img
0
 avis   img
0
 avis   img
0
Cochez puis envoyez vos avis, (nombre d'avis reçus affiché)
(Evaluation remise à zéro si l'article est très modifié.).

envoi
  Ma réponse à cette page: Qu'en pensez-vous ?
Mon nom ou pseudo envoi
Email pour une réponse
 

trait
   
    bandeau/euro
Brouillons pour une constitution.


Une monnaie à masse monétaire nulle, Une fausse piste ?


Vers des fausses pistes : Essai sur une solution de masse monétaire nulle :

Reste à la mettre en place, contentons nous de la rigueur de cette balance comptable qui a réussi parait-il à être suffisamment solide pour résister aux tentations des financiers ou des états (mais cela me surprend quand même).

Alors la règle de base est que l’ensemble des crédits de la société soit exactement égal à l’ensemble des dettes en cours. La somme de tous ces comptes doit donc toujours égale à zéro. Alors il devient possible de créer cette monnaie de la façon suivante :

Toute transaction signifie que pour une raison ou une autre deux personnes s’accordent sur un transfert de monnaie d’un compte vers l’autre. L’une est débitrice l’autre créditrice. Le « top là » des paysans qui se sont accordés sur un prix prévu revient exactement à cet accord : une dette est contractée, un compte virtuel est « positif » l’autre « négatif » en attendant leur résolution.

Mais cette forme monétaire comportant de nombreux comptes négatifs n’est pas très acceptable dans la pratique. Il serait possible de décaler le « zéro monétaire » à une valeur correspondant à la moyenne des comptes. Cela revient mathématiquement au même seulement un changement d’origine de l’échelle. La somme supérieure à la moyenne de tous les comptes est égale à la somme de tous les écarts à la moyenne des comptes inférieurs à cette moyenne. Un compte ne pouvant jamais être négatif.

Dans cette solution il faut aussi permettre d’inverser la tendance actuelle déséquilibrante où la richesse pousse à accroitre la richesse et inversement la pauvreté entraîne vers la plus grande pauvreté. L’idée d’une réglementation des taux de crédit aurait pu être évoquée, mais il ne sera jamais possible d’interdire un prêt consenti entre deux personnes, bien que cette pratique soit par essence déséquilibrante ; Les prêts les moins chers seront toujours accordés à ceux qui en ont le moins besoin.

Revenons à notre monnaie, n’importe qui peut « fabriquer » de la monnaie en transférant une somme de son compte à celui d’un autre. Dans ce cas la cavalerie n’est plus possible qu’ils soient deux ou nombreux, dans la mesure ou la balance des dettes réciproques est égale de fait à zéro, il n’est plus possible de faire des traites de cavalerie, sauf sur papier indépendant de cette monnaie, mais il ne pourra pas être escomptable puisque cette monnaie n’a pas d’équivalent de change. Il est pour cela nécessaire aussi que toute transaction se fasse en connaissance exacte de la situation monétaire des deux interlocuteurs. Deux personnes qui se feraient une reconnaissance de dette mutuelle, se verraient de fait annuler leurs gains réciproques.

Question non résolue : Comment résoudre la possibilité qu’un malhonnête se permette de générer sans limite des reconnaissances de dettes qu'est ce type de monnaie ? Peut-être par un affichage systématique de l’état de chacun des comptes avant toute transaction, (fin de la discrétion sur la fortune ou l’endettement), personne n’oserait trop prêter à celui qui est déjà couvert de dettes ? Sauf que dans le cadre monétaire, il s’agit d’un risque collectif et non individuel et si l’avantage en vaut la peine, le bénéficiaire n’a guère de raison de refuser la transaction.

Page écrite le 15 février 2009

trait

Retour.

trait
   
    image     image     image trait

Commentaires et dialogues pour cette page

trait





traitimage     image     image