Faites le test pour un
mode différent de scrutin.
 
Soutenir Trazibule
 
Mot ou texte entre guillemets
à rechercher sur ce site (précis):  
(aide)
 
Recherche sur ce site (rapide):   (Aide)
 
 
Svp Informez-moi via cet émail:
 
des ajouts de pages sur ce site.
 
Faire suivre cette page
Destinataire 
Son email     
De la part de
Commentaires

Envois
 
Nous souhaitons traduire ce site
en plusieurs langues et
l'agrémenter de dessins et photos.
avez-vous des suggestions ?


courriel@trazibule.fr
 
Retour page d'accueil  
 
images/rss.png
 
images/imprimer-b.jpg
 
images/imprimer-b-c.jpg
 
images/bandeau/journaux.jpg
 

RESUME: Régissant face aux manques dans nos journaux habituels ou simplement
face au ton positif employé pour des informations que je trouve plutôt
inquiétantes, j'ai fini par produire un petit journal qui ne parait
que quand le nouveau numéro est prêt.

Réactions de mauvaise foi à partir des informations du jour.



Les actualités revues par Trazibule:


Sur ces pages je vais tenter de transcrire régulièrement mes réactions aux informations livrées quotidiennement par les médias.

Je ne veux surtout pas que ces textes soient pris pour objectifs, il ne sont que le souvenir de ce que j'ai retenu face à ce que les médias considèrent comme informations importantes. Même si ma mémoire déforme les faits réels, les chiffres annoncés, ou si j'oublie une partie des informations, je veux seulement témoigner du souvenir de mes colères ou indignations ressenties.

Proposition d'un journal minimal: Le point de vue de Trazibule

Ce journal sortira ses numéros en fichier PDF à imprimer recto/verso en couleur, au fur et à mesure de mes sources d'inspiration et d'énergie...
Ceux qui voudraient proposer des articles ou des informations sont les bienvenus, ce serait bien que cela devienne un vrai journal collectif rassemblant des regards différents de ce que nous rabachent toujours les mêmes médias.
Vous pouvez le télécharger en cliquant sur le numéro voulu, l'imprimer et le diffuser sans limites à part celle du respect de l'environnement.
Merci quand même à ceux qui me donnent l'envie de continuer en me faisant part de leurs réactions critiques ou en m'envoyant leurs idées ou informations.

Pour recevoir ce journal par email, critiquer ou proposer vos informations envoyez un email à courriel@trazibule.fr
ou utilisez la nouvelle procédure de dialogues proposée pour chaque N° de journal.
Afficher en rouge les dialogues datant de moins de   jours.

Créez un commentaire à propos du N° 1
Créez un commentaire à propos du N° 2
Créez un commentaire à propos du N° 3
Créez un commentaire à propos du N° 4
Créez un commentaire à propos du N° 5
Créez un commentaire à propos du N° 6
Créez un commentaire à propos du N° 7
Créez un commentaire à propos du N° 8
Créez un commentaire à propos du N° 9
Créez un commentaire à propos du N° 10
Créez un commentaire à propos du N° 11
Créez un commentaire à propos du N° 12
Créez un commentaire à propos du N° 13
Créez un commentaire à propos du N° 14
Créez un commentaire à propos du N° 15
Créez un commentaire à propos du N° 16
Créez un commentaire à propos du N° 17
Créez un commentaire à propos du N° 18
Créez un commentaire à propos du N° 19
Créez un commentaire à propos du N° 20
Créez un commentaire à propos du N° 21
Créez un commentaire à propos du N° 22
Créez un commentaire à propos du N° 23
Créez un commentaire à propos du N° 24
Créez un commentaire à propos du N° 25
Créez un commentaire à propos du N° 26
Créez un commentaire à propos du N° 27
Créez un commentaire à propos du N° 28
Créez un commentaire à propos du N° 29
Créez un commentaire à propos du N° 30
Créez un commentaire à propos du N° 31
Créez un commentaire à propos du N° 32
Créez un commentaire à propos du N° 33
Créez un commentaire à propos du N° 34
Créez un commentaire à propos du N° 35
Créez un commentaire à propos du N° 36
Créez un commentaire à propos du N° 37
Créez un commentaire à propos du N° 38
Créez un commentaire à propos du N° 39
Créez un commentaire à propos du N° 40
Créez un commentaire à propos du N° 41
Créez un commentaire à propos du N° 42
Créez un commentaire à propos du N° 43
Créez un commentaire à propos du N° 44
Créez un commentaire à propos du N° 45
Créez un commentaire à propos du N° 46
Créez un commentaire à propos du N° 47
Créez un commentaire à propos du N° 48
Créez un commentaire à propos du N° 49
Créez un commentaire à propos du N° 50
Créez un commentaire à propos du N° 51
Créez un commentaire à propos du N° 52
Créez un commentaire à propos du N° 53
Lire et modifier les commentaires du N° 54
Créez un commentaire à propos du N° 55
Lire et modifier les commentaires du N° 56
Lire et modifier les commentaires du N° 57
Créez un commentaire à propos du N° 58
Créez un commentaire à propos du N° 59
Créez un commentaire à propos du N° 60
Créez un commentaire à propos du N° 61

Voir aussi un projet en cours pour un journal plus complet redigé via internet.
Et quelques réflexions sur la liberté de la presse

Page écrite le 02-11-2011 modifiée régulièrement

               

Mon opinion sur cette page :
(aide) Page mise à jour le
11-05-2018 à 21:06
Absurde
Sans intérêt
Dangereux
Amusant
A travailler
Utopique
Intéressant
A diffuser
Nombre de réactions reçues (Cette évaluation est remise à zéro à chaque réécriture de l'article).

0

0

0

0

1

0

1

2
  Ma réponse à cette page : QU'EN PENSEZ-VOUS ? ENVOI  
Mon nom ou
pseudo
Email pour être informé ENVOI
 

Commentaires et dialogues pour cette page

Intervenant Denis - le 03-09-2011 à 00-18

Démystifier l'alternative à Jean-Pierre Pernault est périlleux. Deux chemins, une même asthénie, mais il ne faut pas le dire :))))

Bon... En pratique de l'info, deux opérations se réalisent avant que le récepteur en ait conscience: la sélection et la hiérarchisation. C'est important et c'est à savoir, même si c'est dur à concevoir (à fortiori face à des médias créant implicitement une même grille de sélection et de hiérarchisation).

C'est plus important encore que le traitement de l'info qui a également de l'importance (à ce propos, j'aimeraisbien un deuxième Arrêt sur image, contestataire du premier que je trouve indispensable).

Bon, te lisant, je vois les infos dont on ne parle pas, les angles qu'on n'applique pas, les raisonnements qu'on n'envisage même pas (oui les contrats aidés sont du travail au noir, mais sur le principe des assurances sociales - fondées sur le CDI - tous les stages, et à fortiori les "agences" d'Interim, sont du même tonneau: toutes les variantes de la règle pillent la "banque" au sens du Monopoly national).

Sur la prise en main des fonctionnaires (carotte... mais aussi bâton!), la dérive est inéluctable en période de crise. Je trouve amusant le mot "dirigisme" :)

La communication est également fatale. Particulièrement à Marseille qui est un fantasme national (il y a d'autres villes pires, à mon humble avis). Et cette communication implique de retenir ce qui est le plus "significatif" pour la cible à laquelle on s'adresse (souvent ce qui est le plus émotionnel). Sans doute, le parking de Vinci choque-t-il plus... que des viols multiples sur une ado en rupture de ban et situation de faiblesse (je crois bien que c'était sur la planète Marseille). Mais je ne sais pas si "France2" en avait parlé.

Denis

(PS: "France"2? S i j'étais moi... je changerais déjà le nom de la chaîne!)

Intervenant Alain Poitras - le 05-01-2016 à 01-41

Merci Trazibule

Bonne nouvelle année 2016, je ne peux presque plus écrire car j'ai eu deux AVC en juin 2015, j'ai eu un aphasie de conduction. C'était très grave car après mon opération, je ne comprenais plus mon nom ni la date de mon anniversaire. Une chance que mes orthophonistes m'aident beaucoup, regarde mon blog de septembre.

https://alainpoitras.wordpress.com/

J'ai commencé un nouveau site pour la Démocratie Directe en PHP et MySQL, cela me prendra beaucoup de temps à cause de mes AVC mais jusqu'à date, ça va très bien. Personne savent que ce site existe car je commence seulement écrire le code en PHP mais tu peux regarder quelques pages maintenant.

www.democratiedirecte.herobo.com/

Sincèrement

Alain Poitras

Intervenant Trazibule - le 24-11-2016 à 17-33

Le problème c'est que le format PDF n'est pas publiable sur les réseaux sociaux tel que FB par ex ou alors je sais pas faire, pttre.

Intervenant Trazibule - le 26-11-2016 à 10-35

Le mieux est de copier l'image réduite du numéro du journal que vous voulez diffuser, présente sur cette page, et de l'associer à un lien vers le fichier pdf correspondant.

Ce qui est d'ailleurs fait ici.

Intervenant SIMON Elisabeth - le 26-04-2017 à 11-02

Je suis plus que navrée de voir que dans les Alpes de Haute Provence, département limitrophe du mien le FN soit arrivé en tête sous les traits d'une certaine blonde que je ne nommerai pas. Dans mon département Dieu merci, elle a été coiffée sur le poteau par un dénommé Emmanuel Macron mouillé lui aussi dans le monde du fric roi.

Comme le chantait déjà en son temps Jean Ferrat à propos des jeunes républiquains indépendants: "dans la marmite aux idées toutes faites leur bouillie cuit depuis si longtemps qu'ils ont déjà l'âge de la retraite sans jamais avoir eu mal aux dents". A bon entendeur salut.

Intervenant Jef - le 08-04-2018 à 17-10

Cher Trazibule,

Dans le dernier numéro, je relève la phrase sivante:

« L’économie de doit pas être la science de la recherche du profit maximal, mais doit être la science de l’équilibre des échanges pour en assurer leur pérennité. » Par principe, je me méfie des phrases si simples qu’elles paraissent évidentes. En effet, la très grande majorité des gens adhéreront à cette proposition et reconnaîtront que la recherche du profit maximal est cause de bien des maux. Mais la proposition qui suit, celle de remplacer le profit par “l’équilibre et la pérennité des échanges”, si elle attirera encore beaucoup de monde, est parfaitement impossible. Comment envisager un échange marchand sans profit ? Sans doute l’auteur de cette phrase pense-t-il à des échanges marchands dont les profits seraient limités, raisonnables, non recherchés en tant que but unique. Un monde de marchands honnêtes, tous soumis à une éthique rigoureuse, est-ce possible ? Non. Alors peut-être un système de contrôle qui limiterait le profit dans les limites du “normal”, suffisamment autoritaire et répressif pour éviter toute dérive et rendre les marchands “honnêtes par obligation”. Malheureusement, l’idée n’est pas neuve. Les communismes, léniniste, stalinien, trotskiste, maoïste s’en sont inspirés et tous ont abouti à une classe de fonctionnaires riches et puissants et une classe de travailleurs pauvres et dominés. L’Église catholique a un temps interdit le profit, mais l’a fait faire par les juifs. L’Islam interdit de faire du bénéfice dans les affaires et les pays du Golfe s’en accommodent très bien ! Normal, il n’y a pas de commerce et d’échanges sans profit, il n’y a pas de limites “raisonnables” au profit, il n’y a pas de limites qui ne puissent être contournée par l’inventivité de l’homme.

Donc je traduits la phrase par : " L’économie ne doit pas être la science de la recherche du profit, mais doit être la science d’un accès pour tous et sans condition, à tout ce qui lui est vital, nécessaire, et s’il y a des restes, à ce qui lui est superflu !"

Ceci dit, pour l'essentiel et en général, je suis d'accord avec tout ce que tu écris. Dommage que je bute systématiquement sur cette question du profit, de l'argent, de l'échange, étant avant tout militant pour l'abolition de toute monnaie, du salariat, du profit... bref, pour une société a-monétaire... Bien amicalement, JFA.

 

Intervenant Sophophile - le 11-05-2018 à 21-06

Je pense qu'à sa façon ce journal enrichit notre réflexion

Merci

Ajouter un commentaire.