fleur
Catalogue
Dialogue
recherche
Informez-moi
faire-suivre à un ami
Contact
Retour accueil
Imprimer
Imprimer
Catalogue

PayPal - Paiement en ligne

simple et sécurisé !


Pour soutenir Trazibule
 

Recherche

Mot ou texte entre guillemets à rechercher :
Soit en local sur ce site (précis): (aide) Icone envoiplat-2


Soit via Google sur ce site
(Aide) Icone envoiplat-2
 

Svp enregistrez cet émail:

pour recevoir les nouvelles pages
ou le journal de ce site.


Icone envoiplat-3

 

Faire suivre cette page

Destinataire       
Son email          
De la part de     
Commentaires  

Icone envoiplat-2

Email pour nous contacter
courriel@trazibule.fr

Comment améliorer ce site
le traduire en d'autres langues
ou l'agrémenter de dessins et photos.
Avez-vous des suggestions ?


Vers la page d'accueil

Icone envoiplat-1
 
Mon opinion sur cette page: aide Page mise à jour le
03-07-2020 à 17:04
 avis   
0
 avis   
0
 avis   
0
 avis   
0
 avis   
0
 avis   
0
 avis   
0
 avis   
0
Cochez puis envoyez vos avis, (nombre d'avis reçus affiché)
(Evaluation remise à zéro si l'article est très modifié.).

envoi
  Ma réponse à cette page: Qu'en pensez-vous ?
Mon nom ou pseudo envoi
Email pour une réponse
 

trait
bandeau/euro
Brouillons pour une constitution

trait

Victoire de l'union des écologistes et de tous les partis de gauche à Marseille.


Depuis le début j’expliquais que jamais un militant socialiste voterait pour un candidat France insoumise, et comme aucun militant LFI n’accepterait de voter pour un socialiste, il fallait dès le début de la campagne choisir l’écologie comme ciment entre tous pour générer un véritable espoir pour cette ville en très mauvais état réel car tout était d’apparence.

Finalement à Marseille les municipales ont placé les écologistes unis au second tour à la gauche en tête des votes, mais l’élection du maire lui-même risque encore de leur passer sous le nez à cause des la mécanique de vote par les délégués.

La joie était dans le rue pour tous ceux de ce mouvement le Printemps Marseillais ce soir du 28 juin, mais attention s’ils gagnent la mairie ils auront en face d’eux
- une droite encore très présente,
- une administration habituée aux mauvaises pratiques du clientélisme,
- un syndicat FO très puissant,
- une forte pression des BTP,

Il devront alors tenter de satisfaire une impatience des électeurs dans tous les domaines sur les écoles, les piscines, les terrains de sports, l’habitat la propreté, la pauvreté, la sécurité, les transports, la pollution.

Mais pour réaliser tout cela ils trouveront, des caisses vides, des dettes en veux-tu en voilà, et ce qui risque d’être le plus délicat, ils devront réussir à s’entendre.
Et ceci, avec une légitimité réduite car ce n’est pas une « vague verte populaire », comme le très fort taux d’absentions le révèle, donc il s’agit plus un résultat de stratégie que cet élan populaire que l’on veut nous raconter.

Je regrette qu’un premier tour désunis ai cassé un possible élan civique par cette image de rivalité de leaders, et que l’union de circonstance au second tour a évoqué une politique des arrangements qui ne motive pas les foules qui s’éloignent de la démocratie.
Mais cela reste quand même une belle victoire car elle a écarté le R.N. de Ravier, rejeté clairement les vassaux de Gaudin, ignoré les candidats de Macron.

Au niveau national ce scrutin a même rejeté Madame Agnès Buzin à Paris, c’est donc un beau bilan quand même !

J’observe au passage une montée en puissance des femmes, enfin ! 3 se disputaient Paris, 3 se disputaient Marseille, et de nombreuses villes ont une femme comme maire : Paris, Levallois, Aubervilliers, Périgueux, Avignon, Aix en Provence, La Seyne sur mer, Poitier, Nantes, Rennes, Quimper, Amiens, Lille, Besançon, Strasbourg, Mulhouse.

Faudra-t-il un jour exiger une parité pour garder quelques bonhommes !

Page écrite le 29/06/2020

trait

Cet article sous forme de fichier PDF avec ses liens.

trait
   
      
image    image   image


trait

Commenter cette page

trait





traitimage     image     image