NOUVEAU !
3 visiteurs en ligne.
Si vous souhaitez dialoguer avec eux
voici un forum à votre disposition.
 
Faites le test pour un
mode différent de scrutin.
 
Soutenir Trazibule
 
Mot ou texte entre guillemets
à rechercher sur ce site (précis):  
(aide)
 
Recherche sur ce site (rapide):   (Aide)
 
 
Svp Informez-moi via cet émail:
 
des ajouts de pages sur ce site.
 
Faire suivre cette page
Destinataire 
Son email     
De la part de
Commentaires

Envois
 
Nous souhaitons traduire ce site
en plusieurs langues et
l'agrémenter de dessins et photos.
avez-vous des suggestions ?


postmaster@trazibule.fr
 
Retour page d'accueil  
 
images/rss.png
 
images/imprimer-b.jpg
 
images/imprimer-b-c.jpg
 
images/bandeau/censure.jpg
 

RESUME: La censure existe, est-elle nécessaire ? Peut-on laisser tout
dire ou la liberté de parole est-elle nécessaire ?

Brouillons pour un projet de constitution



La censure :

Quand quelqu’un est totalement persuadé d’avoir raison, il ne peut tolérer la moindre contradiction, car plus cette contradiction risque d’être efficace est convaincante, plus se profile pour lui la peur de devoir remettre en cause ses certitudes

Or les certitudes sont une façon facile de se structurer soi-même en s’appuyant sur un discours appris, bien construit et homogène qui tient lieu de tuteur. Alors il devient logique de refuser l’expression de toute critique car quiconque fragilise ce tuteur devient pour l’interlocuteur la pire des agressions. Car si ce tuteur s’écroule, il se retrouvera totalement désemparé soit parce qu’il n’a pas structuré sa personnalité sur quoi que ce soit qui vienne de lui-même, soit parce qu’il s’est figé dans un acquis quasiment dogmatique qui se sclérose de ne point pouvoir évoluer.

Mieux encore pour fortifier sa personnalité il lui devient nécessaire de certifier la qualité de son tuteur en essayant de convaincre le maximum de personnes autour de lui et éloigner tout risque de doute.

Alors il devient indispensable d’interdire toute forme d’expression qui pourrait nuire à cette certitude. Il censure donc tout ce qui ne lui convient pas. Mais la censure est l’expression même de cette faiblesse. Celui qui accepte le débat sur ce qu’il pense prouve sa force, et la vitalité de ce qu’il pense, puisqu’il accepte toujours cette remise en question. C’est d’ailleurs la garantie d’une évolution possible. La censure amène la mort de l’idée qu’elle affirme défendre, car celle-ci ne peut plus évoluer puisque n’acceptant plus ni critique ni débat.

Il existe aussi une censure par peur, peur de déplaire à celui qui pourrait nous nuire, celle-ci est encore plus grave, car elle nécessite un zèle qui dépasse souvent l’exigence même de la personne critiquée. C’est non seulement une lâcheté, mais en plus c’est une insulte à celui qu’elle veut protéger en ne le croyant pas capable d’entendre la critique ! Le pire est qu’elle isole la personne critiquée dans l’ignorance de la réalité et peut la conduire à des erreurs de jugement.

Donc il faut bannir toute censure.

Mais faut-il laisser pour autant s’exprimer le mensonge ou le détournement de sens ? Exemple ceux qui remettent en cause l’existence de génocides. Je pense pour ma part qu’il faut les laisser s’exprimer pour répondre, informer, prouver, et démontrer le mensonge ou la supercherie et ses intentions. Les interdire nous mènerait à la censure et offrirait à ceux qui ne peuvent s’exprimer une aura fallacieuse « Si l'on m’empêche de parler cela prouve que j’ai raison ».

A mon avis : Il faut donc laisser dire mais surtout ne pas laisser sans réponse…

Oui je sais c’est fatiguant à la longue…

Page écrite le 15-11-2007

La censure même en bandes dessinées !

               

Mon opinion sur cette page :
(aide) Page mise à jour le
24-04-2012 à 10:51
Absurde
Sans intérêt
Dangereux
Amusant
A travailler
Utopique
Intéressant
A diffuser
Nombre de réactions reçues (Cette évaluation est remise à zéro à chaque réécriture de l'article).

0

0

0

0

1

0

1

1
  Ma réponse à cette page : QU'EN PENSEZ-VOUS ? ENVOI  
Mon nom ou
pseudo
Email pour être informé ENVOI
 

Commentaires et dialogues pour cette page

Interlocuteur : Paganel - 08-11-2007.

Le tout est de savoir si on admet la "théorie des mèmes" ou non. Celle-ci est certes à la fois plausible et séduisante, mais si on l'admet, alors on peut "justifier" la censure au même titre qu'on peu justifier des mesures prophylactiques en cas d'épidémie. J'avoue que je n'ai pas encore de certitude sur cette question.

La censure semble à mon avis se justifier en ce qui concerne ce qui peut tomber sous les yeux des ineurs. De là à traiter toute la population comme si elle était mineure, il y a de la marge ! :-D

Il est de fait que plus les problèmes sont interconnectés et moins il est facile de les résoudre, ce qui peut sans doute à terme conduire à des réactions du genre d'Alexandre avec le noeud gordien. Dans "Regards sur le monde actuel", Paul Valéry montre pourquoi les situations ressenties comme inextricables parce que trop compliquées mènent inévitablement à la montée d'un dictateur ou d'un autre.

Interlocuteur : Trazibule - 08-11-2007.

Ne pas oublier que la censure est interdite dans la déclaration des droits de l’homme :

Article 11 - La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l'homme; tout citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l'abus de cette liberté dans les cas déterminés par la loi.

Par contre les mesures prophylactiques contre l'épidémie sont une des méthodes avec le retour de bâton des maladies nosocomiales, l'autre méthode le vaccin consiste à laisser s'exprimer le microbe mais en agissant pour lui enlever sa virulence et l'efficacité est prouvée.

De même la censure face à un problème, à propos de textes ou d'évenements, ne résoud pas le problème en lui enlevant toute forme d'expression mais laisse la place à une possible aggravation du problème. La libre expression contrôlée par une libre critique permet au contraire une information qui continue de vivre et d'évoluer et peut plus facilement résoudre les difficultés.

Intervenant mike - le 02-08-2011 à 10-24<

whoua quand je vois vos commentaires jarrive a comprendre mais........vous me faites pensé a la phrase philosophique de "pourquoi simplifier les choses quand on peut les faires compliqués" ?........

Mais faut-il laisser s’exprimer le mensonge ou le détournement de sens ? Exemple ceux qui remettent en cause l’existence de génocides. Je pense pour ma part qu’il faut les laisser s’exprimer pour répondre, informer, prouver, et démontrer le mensonge ou la supercherie....

et moi je prendrais votre propos a l'envers comment se fait t-il qu'on ne parle jamais des lobbies sionistes qui dirige le monde par des réseau invisible comme disait alain soral ?

ah ah ah....ne croyer vous pas que la question est posé a lenvers ?qui dirige les media ? qui dirige les plus grande entreprise ?qui sont affilié avec les grandes marques coca cola danone neslé l'oreal nokia etc etc etc ?

sarkozy ne cederait til pas la pression face au lobbie juif du crif ?

et ca qui osera en parler ?personne...mais ce nest pas sarkozy et leurope qui veule le baillonement médiatique...ceux sont les maitre censeur qui décide quoi dire et quoi censuré...qui a crée israel (tien tien la fameuse ONU americain grand copain de ce territoire  ?ah ah ah

cest des connerie tout ca....

on sait tres bien qui censure les médias...de linterdiction de mein kamps a la non celebration de céline grand ecrivain ou a la sortie du film la rafle (10 mars 2010) non loin des élections regionale (21 mars 2010)pour ecarté lextreme droite vous trouvé pas que sont sont des interdiction autre qu'une simple france qui soit disant masque les informations...,?

vous etes pas le seul a détourné le regard.... meme nos souverain le font mr trazi........

Intervenant Trazibule - le 04-08-2011 à 15-06

Quand un peuple est rejeté il ne lui est pas facile  de s’intéresser à la terre, aux bâtiments,

Alors il s’intéresse à ce qui est facilement transportable : l’argent, où ce qui lui permet d’être hébergé en cas de départ précipité, les relations  commerciales. Il s’intéresse aussi à ce qu’on ne pourra jamais lui prendre, le travail intellectuel.

Alors  statistiquement, on trouve plus de juifs dans ces domaines, c’est exact, mais s’ils avaient eu autant de  pouvoir que vous l’imaginez, il n’y aurait jamais eu les camps d’extermination.

Ce n’est pas une raison pour céder à la facilité  et affirmer des généralisations. Il existe des lobbies  dans tous les peuples dans tous les domaines, je ne m’intéresse pas à ce genre d’étiquetage sur les origines, mais je suis certain de pouvoir vous trouver des lobbies de toutes les couleurs, et dans tous les domaines même radicalement opposés alors qu’issus d’une même origine.

Plus un groupe d’homme se sent rejeté plus il se communautarise et pratique une solidarité interne, ce n’est pas l’inverse. Autrefois il existait une communauté d’italienne « les Ritals », car ils étaient rejetés, (massacrés même), aujourd’hui ils sont totalement intégrés et on ne parle plus guère de cette communauté.

Comme pour tous les groupes d’hommes, il en est qui censurent pour s’assurer de conserver leurs pouvoirs, d’autres qui subissent ces censures. Alors juifs ou non, est-ce utile d’étiqueter ceux qui sont originaire d’un peuple comme vous le faite ? Etes vous si certains que de nombreux juifs ne sont pas eux même censurés, y compris par certains des leurs.

Et même si ce que vous dites était vrai, tant qu’on ne réfléchi pas sur le principe de la censure elle-même, le problème continuera, le fait de changer de censeurs ne changera pas les effets négatifs de la censure.

Intervenant mike - le 04-08-2011 à 20-14

oui mr trazi d'accord mais je vous rappellerais que les juifs historiquement ont toujours subis des massacres dans lhistoire....du decret de l'alambra au 15eme siecle ,a louix 9 qui instauré la rouelle et brulé des charrettes entieres de talmud etc etc....

apres je pense que vous connaissez surement pourquoi (comme vous me l'avez accordé) les juifs sont tout le temps en haut de la sphere des élites....les plus grand scientifiques les plus grands économistes financier patrons etc sont de cette caste....

si il y a eu des camps de concentration cest surtout que hitler etait assez culloté pour lavoir fait ,hitler a beau etre ce qu'il est mais en attendant ce qui arrive aujourdhui il lavait deja prevu dans ses analyses et il etait loin detre un imbecile...

si les juifs se sont pris une branlé a chaque fois qu'ils arrivé dans un nouveau pays cest pas pour le plaisir non plus il doit bien avoir une explication mr trazi  ! mais vous la connaissez autant que moi donc je m'étalle pas sur le sujet...

dernier point bien sur qu'ils existe des lobbies de toute couleurs mais vous faite semblant de ne pas voir car comme vous lavez dit tout a lheure on n'ecoute que ceux qui ont de l'argent et qui a de l'argent ?

bref pour terminer ,jespere que cela ne vous surprendra pas que le petit territoire d' israel entouré de multitude pays arabe n'ait jamais attaqué !et je pense que vous savez aussi qui finances les armes de ce pays !comment se fait t'il que les americain aide israel si ces premiers ny gagne aucun interet ?ah ah ah croyer moi je defend pas en particulier la palestine parce que je men fou autant que je me rase le matin et je stigmatise aucun peuple mais il faut bien etre objectifs ce lobbies possedes énormement d'infrastructure qui découle indirectement sur l'economie mondiale...donc ca fait une petite differance avec les autres lobbies de couleur ou radicale comme vous dites !lol

ca me derange pas detiquettez un peuple...que dit ton du peuple du mozambique ?quil est pauvre......nest pas la aussi prendre des raccourcis ?

conclusion sur votre derniere phrase "Et même si ce que vous dites était vrai, tant qu’on ne réfléchi pas sur le principe de la censure elle-même, le problème continuera, le fait de changer de censeurs ne changera pas les effets négatifs de la censure." eh ben vous voyer mr trazi qu'indirectement vous rejoignez mon raisonnement ^^ si le fait de changez de censeur ne changera pas les effets negative de la censure la logique tien aussi pour moi quand je dit que le fait de changez de dominateur ca ne changera pas les effets négatif de la domination donc mon message tien toujours !!!!!! revenez napoleon sinon on va se faire écrasé comme une patate....mieux vaut etre écrasant que écrasé ! (mr trazi doit rigolé derriere sont ecran mais que voulez vous ,cest aussi pour mon peuple vous savez que je reagis ainsi ^^)

Intervenant Trazibule - le 06-08-2011 à 16-46

Les lobbies fonctionnent comme une corruption, mais avec plus de diplomatie pour ne pas se laisser étiqueter corrupteur. Mais où est la différence ? Le détenteur d’argent obtient ce qu’il souhaite avec l’argent qu’il possède. C’est moins le détenteur de l’argent le fautif, qui après tout, joue le jeu qui lui profite, que l’usage actuel de l’argent qui lui donne trop de puissance, et les règles du jeu qui lui sont trop soumises.

Au fond j’ai l’impression d’entendre un mafioso qui dit « soit vous êtes pour moi soit contre moi » avec une telle alternative, il reste logique que notre faiblesse  nous pousse à nous ranger du coté du plus fort !

Mais cette question contient une affirmation sous entendue : La mafia existe et existera toujours.

C’est ce genre de sous-entendu qu’il faut relever et ne pas se contenter de trouver sa place meilleure place possible dans un monde déjà piégé.

Apprendre à ne pas laisser structurer notre monde par des dominations, comprendre pourquoi certains se rassurent avec cette domination, comme d’autres se rassurent avec une religion, construire d’autres structurations du monde voilà le projet.

Intervenant Bal - le 28-01-2012 à 09-52

Ouais... La censure, c'est pas bien ...

Mais lorsque l'on a à faire à des appels au meurtre ?

Dans le Coran, il y a au moins trois versets qui sont de véritables appels au meurtre. Et ce, même en trafiquant les traductions (il y en a plus de 10 versions en français), le sens profond reste un appel au meurtre. Ce ne serait pas grave si tous les lecteurs rejetaient ces versets. Mais des esprits faibles prennent au mot le prêche des ces versets. D'où les catastrophes que l'on observe.

Mahomet, le prophète était un guerrier. En conséquence, il ne pouvait que supporter l'idée de donner la mort, fut-ce pour une juste cause.

Christ était un martyr prêchant la non violence ("si on te frappe sur une joue, tend l'autre"). Je suis pétri de cette culture, même si je suis athée. En plus, je suis persuadé qu'elle est la seule uissue pour l'humanité. Sauf que, dans la réalité, ce sont des chétiens qui sont les seuls à avoir utilisé la bombe atomique, et qui sont même à l'origine de sa conception.

Je suis donc très partagé entre le sentiment de culpabilité vis à vis des autres religions que la religion chrétienne (en particulier la religion musulmane) et une révolte dans des dires et écrits de la religion musulmane.

Il n'y a pas de solution à la censure stricte. Il faut vivre en société et rendre les rapports les plus harmonieux possibles, sinon c'est l'horreur. Je renvois donc Juifs et Musulmans dos à dos. Et si on avait plusieurs dos, les chrétiens aussi.

La censure bien dosée peut être une solution. Le tout est de savoir où poser le curseur.

Le débat entre Mike et Trazi montre que personne ne sait vraiment où le poser.

Je ne sais pas moi non plus.

Alors je suis partisant de laisser ouvert le débat.

Je suis donc contre la loi "sur le problème" du génocide...

Intervenant Trazibule - le 28-01-2012 à 15-36

Moi aussi je trouver extrêmement dangereux que les lois décident de ce qu’on a le droit de dire ou pas sur l’histoire, surtout quand on constate que l’histoire est surtout écrite par les vainqueur à ceci plutôt à leur avantage.

Publier les recettes pour fabriquer les bombes, celles pour se suicider, Mein Kampf, les textes religieux, ou tout autre texte prônant la guerre la mort, la division, la haine n’est grave qu’en l’absence d’une solide instruction, élevant l’esprit critique et la liberté de pensée. Si tout le monde sait fabriquer des bombes, personne ne peut utiliser ce savoir à son profit. Comprendre les dynamiques et étudier les textes qui conduisent aux massacres est nécessaire pour savoir s’en préserver.

Il est sage d’interdire les armes aux êtres instables, le problème est qu’ils le soient pas celui de l’interdiction. Avant tout il faut apprendre à stabiliser les gens plutôt que collectionner les interdits par facilité.

Pourtant même là reste une question délicate, qui est censé jugé de la stabilité des autres ? Qui est censé enseigner de meilleures valeurs et lesquelles sont « meilleures » ? Après tout la sélection biologique naturelle montre que la meilleure n’est pas la justice mais la loi du plus fort, contrairement à la sélection des civilisations qui montre que celles qui privilégient le partage la solidarité et la justice sont gagnantes.

En fait je crois que la solution n’est pas de trouver une réponse à ces questions mais dans le fait de pouvoir toujours les poser et d’en débattre.

Intervenant Bal - le 28-01-2012 à 16-57

Merci de votre point de vue, auquel j'adhère.

Mais en plus de l'analyse de l'histoire, de la promotion du savoir sur tous ces sujets, je considère que le mieux est d'apprendre à se connaître. Comme le fait l'école, celle de la république au début, et j'espère ensuite, celle des peuples, d'une manière internationale.

Comme disait l'écrivain allemand Remarque, un boulanger français et un boulanger allemand ne comprendront jamais pourquoi ils ont des raisons de se taper dessus. Sauf si on les maintient dans l'ignorance de l'autre et qu'on les manipule. La France sans guerre civile s'est édifiée par l'école gratuite, laïque et obligatoire, celle qui nous a uni. Il serait judicieux que ce soit la même chose pour l'Europe dans un premier temps, et le reste du monde ensuite.

Tout se résume en un mot : l'éducation. Et une structure : l'école, où on se rencontre.  Le tout, gratuit, laïque et obligatoire.

Après, la qualité d'un tel projet garantira son efficacité.

Alors, le problème de la censure se posera d'une toute autre manière...

Je ne vois que çà.

Intervenant Trazibule - le 29-01-2012 à 00-07

Je vois que nous avons la même façon de voir, malheureusement peu partagée par nos dirigeants actuels.

Pour ma part je préfère le terme « instruction publique » (qui construit pour le bien de tout public sans restriction) au terme « éducation nationale » (qui conduit vers le bien de la nation seulement). Je maudis ceux qui ont cru bon de modifier cette dénomination, et je doute de leurs bonnes intentions politiques.

Ajouter un commentaire.