Catalogue
Catalogue
recherche
Informez-moi
faire-suivre à un ami
Contact
Retour accueil
Imprimer
Imprimer
Catalogue

PayPal - Paiement en ligne

simple et sécurisé !

Pour soutenir Trazibule
 

Recherche

Mot ou texte entre guillemets à rechercher :
Soit en local sur ce site (précis): (aide)


Soit via Google sur ce site
(Aide)
 

Svp enregistrez cet émail:

pour recevoir les nouvelles pages
ou le journal de ce site.



 

Faire suivre cette page

Destinataire       
Son email          
De la part de      
Commentaires  


Email pour nous contacter
courriel@trazibule.fr

Comment améliorer ce site
le traduire en d'autres langues
ou l'agrémenter de dessins et photos.
Avez-vous des suggestions ?

Mon opinion sur cette page: aide Page mise à jour le
25-01-2018 à 10:08
 avis  pixel
0
 avis  pixel
0
 avis  pixel
0
 avis  pixel
0
 avis  pixel
3
 avis  pixel
0
 avis  pixel
2
 avis  pixel
6
Cochez puis envoyez vos avis, (nombre d'avis reçus affiché)
(Evaluation remise à zéro si l'article est très modifié.).

  Ma réponse à cette page: Qu'en pensez-vous ?
Mon nom ou pseudo
Email pour être informé
 

trait
   
    bandeau/parlement
Réaction à propos d'une actualité désolante...

trait

Mais qui gouverne ce pays ?


La France pays des droits de l’homme dont la constitution proclame encore ce principe « gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple. »

Or voilà un chef de l’exécutif qui décide de mesures économiques en édictant de nouvelles lois, qui seront imposées au parlement, pourtant ce parlement devrait être à l’initiative des lois article 39 « L'initiative des lois appartient concurremment au Premier Ministre et aux membres du Parlement. » Serait-ce le premier ministre qui décide aujourd’hui ? Même pas ! Tous les commentateurs affirment sans se rendre compte que c’est hors la loi, que « le président a décidé que » … Pire encore, ils négligent le titre de président et outrepassent le droit avec le titre de « chef de l’état » titre même pas mentionné dans la constitution, parfois ils oublient même tout titre et affirme que « Nicolas Sarkozy a décidé que ». Depuis quand un individu utilisant en plus un pseudonyme, car « Sarkozy » n’est même pas son nom officiel d'état civil, peut-il se permettre en France de décider pour tout un peuple ?

Suite à cet article "une batterie de mesures annoncées pour faire baisser le déficit" qui vient d’être publié par Yahoo :

Mais que décide-t-il Au fait, au mépris de son parlement, au mépris de ses propres promesses électorales, et même au mépris de ses précédentes décisions ? « 12 milliards d'euros d'économies et de recettes supplémentaires pour 2011 et 2012 afin de tenir son objectif de réduction du déficit public malgré le ralentissement de la croissance économique. ». Déjà qu’ils avouent s’être trompés sur la prévision de croissance qui n’est plus 2% et 2,25% mais tout au plus 1.75%, je suppose même ce chiffre encore très optimiste si j’en crois les prévisions économiques des autres professionnels. (Mais est-ce qu’un économiste à déjà réussi à prévoir quelque chose ? Si c’était le cas la bourse n’existerait pas)

« Les nouvelles mesures doivent rapporter un milliard d'euros en 2011 et 11 milliards en 2012 ». Ce n’est pas un détail car cela représente 200 euros par français, et si l’on considère que ceux qui travaillent soit 26 millions de français cela revient à récupérer 460 euros par travailleur !

Oh à priori, il ne s’agit pas de travailler pour produire 460 euros de plus, il s’agit de taxer pour retirer 460 euros de la poche de chacun. Mais cette somme en moins dans le circuit va diminuer les recettes de TVA car à priori ce sont 12 milliards de moins de dépensés, donc au moins 1 milliard de TVA en moins ! Au fait quand les gens sont appauvris, ils n’achètent que les produits les moins chers, donc vu les prix chinois actuels il y a de forte chance que les achats se tournent précisément vers ce qui aggrave la balance commerciale de ce pays !

Voyons donc ce catalogue de mesures :

Ils décideraient aussi « Une annulation de crédits de 500 millions d'euros en 2011 » à qui va manquer ces crédits ? Quels seront les services pénalisés, la santé ? L’éducation ? La police ? La justice ? La fiscalité ? Aucun de ces services ne semble pourtant aujourd’hui être suffisamment nanti, je crains le pire ! Les gens devront travailler moins et payer plus alors ?

« Le Premier ministre a durci l'objectif de déficit public pour la fin 2012 à 4,5% du PIB au lieu de 4,6% auparavant et confirmé le déficit de 5,7% prévu pour 2011. La France s'est engagée à ensuite ramener le déficit à 3% en 2013 et 2% en 2014. » A quoi sert donc une règle d’or si la règle européenne de 3% a déjà été dépassée, pourquoi respecteraient-ils plus une règle nationale ?

« Parmi les mesures annoncées, une contribution "exceptionnelle" de 3% sur les plus hauts revenus (revenu fiscal de 500.000 euros et plus), qui sera en vigueur jusqu'à ce que le déficit soit ramené à 3% du produit intérieur brut, soit fin 2013 selon les engagements français. Son produit est estimé à 200 millions d'euros en 2012. » Si 3% rapportent 200 millions cela signifie que 6,67 milliards de revenus sont concernés, soient 13300 foyers de 500 000 euros de revenus, (en supposant qu’ils soient tous à ce revenu). Ce chiffre est donc le maximum possible. Ainsi 13300 personnes soient 0.02% de la population qui ont accaparé 6.67 milliards certainement pas par leur seule compétence personnelle, ne contribueront qu’à hauteur de 200 millions ? Pensez-vous sérieusement que cela soit honnête ? Surtout quand on sait que ces sommes ne sont pas réinvesties en création de travail ou en recherche, mais surtout en actions de spéculations boursières et autres.

« François Fillon a annoncé une nouvelle étape de réduction des niches fiscales en 2012, une hausse des taxes sur le tabac, l'alcool et les sodas ainsi que l'intégration des heures supplémentaires dans le calcul des allègements généraux de charges. » Après avoir créé ces niches, maintenant ils les détruisent ? Combien coûtent ces allers-retours ? Observons au passage qu’aucune loi ne pouvant être rétroactive, il faudra attendre quelques temps avant que cela ne s’applique.

« Pour l'année 2011, la limitation du report des déficits des entreprises sur leur impôt doit rapporter 500 millions d'euros et une hausse de 1,2% des prélèvements sociaux sur les revenus du capital 200 millions.
La suppression d'un abattement dérogatoire sur les plus-values immobilières doit rapporter 200 millions cette année et la suppression d'une exonération de taxe sur des conventions d'assurance 100 millions d'euros.
La hausse de 6% du prix du tabac doit elle rapporter 100 millions dès cette année. »


Bizarre erreur de calcul, il est annoncé 12 milliards et les mesures préconisées rapportent 500 + 200 + 100 + 100 soit 900 millions, d’où viendront les 11.1 milliards manquants ? Ce ne sont quand même pas les heures supplémentaires re-fiscalisées, qui rapporteront autant ! Même si le chiffre de « 4,5 milliards d'euros en moyenne par an de manque à gagner pour les finances publiques » est vrai d’après ce site d'actualités du chômage il manquerait encore 6.7milliards ! D’où viendront-ils ?

Au fait ceux qui en bénéficient aujourd’hui vont encore moins gagner, encore moins acheter, encore moins rapporte de la TVA, logique non ?


Je trouve maintenant un article de Médiapart "Entre austérité et Grand Guignol"

Cet article transmet un détail de ces mesures fiscales, et voici donc d’autres chiffres, mais aussi incroyable que cela puisse paraitre, vérifiez les additions et vous trouverez plusieurs erreurs de calcul ! Soit c'est Filon qui nous parle d’objectifs extrêmement rigoureux, mais avec un plan de rigueur n’a pas été calculé avec rigueur, soit c'est Médiapart qui s'est planté, ( à suivre !)

En tout cas mêmes détaillées, aucune de ces mesures n’est apte à relancer l’emploi, l’investissement, la recherche ou le commerce, aucune non plus ne permet de rééquilibrer notre balance commerciale (export-import). Comment peuvent-ils encore ignorer que l’argent prélevé par l’état n’est que le reflet de l’activité économique tout entière. Qui peut croire qu’en augmentant tous ces prélèvements, une évolution économique puisse être favorisée. Encore une fois nos dirigeants démontrent qu’ils n’ont toujours pas compris que ce qu’ils croient prendre en plus par des taxes, diminuera l’activité économique donc diminuera encore plus leurs rentrées globales.

Ces mesures absurdes prisent au mépris de la constitution par des gens qui outrepassent leur droit sans donner la parole au parlement, sauf pour approuver servilement, vont servir à quoi ? A rembourser des financiers déjà trop riches en prélevant sur les peuples et les services publics déjà trop pauvres ! Ou est la morale dans tout cela ? Ou est la justice !

Réfléchissez: Il n’y a pas de dette ! Il y a seulement le résultat d’une escroquerie mis en place par la privatisation de l’émission monétaire, libérée de tout contrôle démocratique, confiée aux pires rapaces de la planète, ceux qui ont su le plus tirer de leurs semblables le maximum de richesse. N'oubliez pas qu'à l'autre bout du processus, ces choix entrainent des galères, des souffrances, cela pousse des sans travail vers la délinquance, et pousse des travailleurs au suicide. C'est proprement criminel.

Ce qui serait juste ce serait de les passer en jugement, pas de les rembourser, depuis quand il est devenu moral de payer le voleur sous prétexte qu’il n’arrive plus à trouver suffisamment de quoi voler ?

Vous voulez vous indigner, voilà les vraies raisons ! C’est urgent surtout quand les conséquences de ces décisions détruisent chaque jour un peu plus les liens sociaux et même notre planète.

Nous devons changer de règles, promouvoir de nouvelles règles d’économie au service des peuples et non au services des économistes et financiers, une économie fondé sur l’équilibre des échanges et non sur la rentabilité maximale, sur l’utilité sociale des entreprises et non sur le rapport maximal des seuls propriétaires, une nouvelle constituante séparant les pouvoirs économiques et médiatiques pour contrôler cette collusion maléfique entre médias, fric et autorités.

Page écrite sous la colère le 24-08-2011

trait

 

trait
   
    image     image     image trait

Commentaires et dialogues pour cette page

trait



Intervenant Anik - le 25-08-2011 à 01-53

Très bien résumé et excellente conclusion. Il est souvent salutaire de se mettre en colère !

trait

Intervenant Denis - le 25-08-2011 à 15-48

Eh oui, eh oui, eh oui.

Euh... et pire!

trait

Intervenant Régis Pineau - le 16-10-2011 à 19-27

Il est vrai que les dernières mesures du gouvernement (et pas seulement celle-là) sont affligeantes.

Pêle-mêle un ensemble non exhaustif de contre-mesures dans différents domaines :

-incitation au regroupement agricole (c'est toujours la philosophie du gigantisme au détriment des petites structures type PME) dépossède les petits agriculteurs de leur avenir. Voir à ce sujet le film de colline Serreau : "solutions locales pour un désordre global". L'agriculture vivrière ne sera pas à l'avenir seulement utile pour les africains ou les indiens ou les chinois, elle nous sera nécessaire pour nous nourrir (où seront les retraites bientôt?!!!) et éviter certaines dépenses vivrières, entretenir le paysage des campagnes en le protégeant à tout les niveaux y compris ceux des incendies.

-promotion des énergies renouvelables par la prise en compte économique des grands groupes (Areva, EDF et d'autres) au détriment des PME que l'on laise mourrir.

- refus de considérer que les pollutions produites par le Gasoil et ce, malgré les progrès enregistrés par l'industrie automobile, sont toujours présentes mais de différentes et plus dangereuse nature à cause de la taille infime des particules émises par les véhicules thermiques.

-modifications des conditions d'utilisation des engrais azotés (modification de la réglementation) en agriculture en autorisant une utilisation de doses plus importante de ces engrais, pour profiter à qui?

Ce qui est sur c'est que les algues vertes, elles, prolifèrent.

- la recapitalisation des banques est une erreur majeure, depuis le debut de la crise (bien avant 2008, et cela était connu de certains économistes qui avaient dénoncé la marche en aveugle du système financier), les banques ont accumulé les profits qu'elles ont accumulé même en utilisant les recapitalisation de 2008! Pour quel profit : celui des financiers.

-Je ne suis pas un afficionado des théories du complot, mais en regardant le premier documentaire "Le secret des sept soeurs" je me suis demandé jusqu'où cette collusion entre grands financiers allait aujourd'hui (cela ayant commencé en 1928!!!) et de quelle manière cela touchait notre économie. Est-ce contrôlable? au moins partiellement...

D'ici la fin  de cette année nous ne pourrons même plus financer les intérêts de nos emprunts nationaux avec les impôts sur le revenu, il n'y aura plus bientôt de possibilité d'investir, ni dans la recherche ni dans la création d'entreprise, l'éducation (pourtant point majeur de l'évolution d'une société, ,car il ne suffit pas d'être performant en natalité, il faut aussi instruire et éduquer).

La paupérisation des salariés et entrepreneur indépendant (à part dans quelques secteurs) est constante, le résultat net de la pluspart des PMEs ne dépasse pas 5% depuis plusieurs années et il est prévu pour la fin de cette année et début 2012 une destruction du tissus des PMEs supérieure à l'après crise de 2008. Ne plus pouvoir se loger quand on travaille est dejà un scandale en soit, que dire de ceux que l'on laisse sur le bord de la route!  

Ajoutons à cela une imbécilité grandissante en ce qui concerne la gestion des aides qui sont utilisées pour masquer l'incapacité des entreprises à donner des salaires décents aux catégories de travailleurs les plus fragiles ou pour masquer (la PAC), la lacheté des pouvoirs publics face à l'avidité des intermédiaires. Il est tout simplement indécent et scandaleux de ne pouvoir vivre de son travail!

Voilà ma réaction, un peu brouillonne, mais les sujets sont vastes et le dernier "débat" des primaires de la gauche n'arrange pas les choses tellement il était lénifiant.

Bien à vous

trait

Intervenant Trazibule - le 16-10-2011 à 20-58

Merci pour votre intervention très intéressante qui m'a inspiré cet article: Quel avenir se prépare ?

trait

Intervenant André FARTOUKH - le 18-10-2011 à 00-52

Il est urgent de faire quelque-chose, mais quoi ?

Ne peut-on trouver un motif pour virer ce président ? La destitution, ç'a existe!

trait

Intervenant Trazibule - le 18-10-2011 à 09-07

Exact c'est pourquoi j'ai proposé cet article :

Destitution !

trait

traitimage     image     image