fleur
Catalogue
Dialogue
recherche
Informez-moi
faire-suivre à un ami
Contact
Retour accueil
Imprimer
Imprimer
Catalogue

PayPal - Paiement en ligne

simple et sécurisé !


Pour soutenir Trazibule
 

Recherche

Mot ou texte entre guillemets à rechercher (accents et casse indiférents):
Soit en local sur ce site (précis): (aide)
Article  Journal  Publication
Icone envoiplat-2


Soit via Google sur ce site
(Aide) Icone envoiplat-2
 

Svp enregistrez cet émail:

pour recevoir les nouvelles pages
ou le journal de ce site.


Icone envoiplat-3

 

Faire suivre cette page

Destinataire       
Son email          
De la part de     
Commentaires  

Icone envoiplat-2

Email pour nous contacter
courriel@trazibule.fr

Comment améliorer ce site
le traduire en d'autres langues
ou l'agrémenter de dessins et photos.
Avez-vous des suggestions ?


Vers la page d'accueil

Icone envoiplat-1
 
Mon opinion sur cette page: aide Page mise à jour le
19-06-2017 à 18:11
 avis   
0
 avis   
0
 avis   
0
 avis   
0
 avis   
0
 avis   
0
 avis   
0
 avis   
0
Cochez puis envoyez vos avis, (nombre d'avis reçus affiché)
(Evaluation remise à zéro si l'article est très modifié.).

envoi
  Ma réponse à cette page: Qu'en pensez-vous ?
Mon nom ou pseudo envoi
Email pour une réponse
 

trait
bandeau/votes
L'art de mentir...

trait

Démocratie ?


La grande saloperie de cette démocratie est quelle est un mensonge déjà dans sa constitution quand les articles 5 à 15 commencent tous par « Le Président de la République… ». Ensuite ce texte parle du gouvernement et au troisième titre seulement il condescend à désigner leparlement.
La contradiction est flagrante avec l’article 3 « La souveraineté nationale appartient au peuple » sans blague!

La seconde saloperie est d’avoir déplacé l’élection des législatives juste après la présidentielle.
Les citoyens décident d’un nouveau roi et cela leur signifie que l’assemblée ne sera qu’une chambre d’enregistrement, alors à quoi bon répéter ce vote ?
Même l’Article 39 est une hypocrisie : « L'initiative des lois appartient concurremment au Premier Ministre et aux membres du Parlement. » car il est totalement bafoué dans les faits ou l’initiative des lois vient manifestement du président-roi.

La troisième saloperie est ce vote à deux tours unipersonnel, qui désigne non celui qui déplairait le moins au plus grand nombre (un rassembleur) mais celui qui plait le plus (un leader).
Ainsi avec 13% des votes un président obtient 100% des pouvoirs ! ( Pour mieux comprendre ou un autre texte.)

La quatrième saloperie est facile à comprendre, supposez une répartition parfaitement équilibrée 49/51% entre deux camps sur tout le pays, avec ce système de vote des législatives, l’assemblée sera forcément de 100% du même camp ! (un autre proposition.)

La cinquième saloperie est d’imposer aux médias un statut commercial, or il leur est impossible, sauf au risque de perdre tous leurs revenus, de critiquer leurs propriétaires ou leurs annonceurs. Les quelques exceptions survivent de façon confidentielle et se prennent procès sur procès… (Pour mieux comprendre)

La sixième saloperie est plus subtile, les techniques modernes de manipulation du langage et de l’image savent parfaitement susciter une haine ou un amour inconscient pour n’importe qui. Il faut non seulement garder l’esprit critique mais aussi avoir fait des études de psychologie et de sémantique pour s’en rendre compte. Des fonds énormes sont investis en recherche dans ce domaine.

La septième saloperie est annoncée : Ils vont pouvoir détruire tous les acquis sociaux, détruire la sécurité sociale, enrichir encore plus les plus riches et culpabiliser les plus pauvres, et contrôler tout cela en faisant de « l’état d’urgence » un « état normal ». NUCLEAIRE, TAFTA, OGM, GAZ DE SCHISTES, PESTICIDES, MEDICAMENTS, BANQUES vont se croire tout permis.

Il faut d'urgence une constituante populaire pour redonner la parole à tous. ( Une proposition parmi d'autres)

Page écrite le 19-06-2017

trait

 

trait
   
      
image    image   image


trait

Commenter cette page

trait





traitimage     image     image