Catalogue
Catalogue
recherche
Informez-moi
faire-suivre à un ami
Contact
Retour accueil
Imprimer
Imprimer
Catalogue

PayPal - Paiement en ligne

simple et sécurisé !

Pour soutenir Trazibule
 

Recherche

Mot ou texte entre guillemets à rechercher :
Soit en local sur ce site (précis): (aide)


Soit via Google sur ce site
(Aide)
 

Svp enregistrez cet émail:

pour recevoir les nouvelles pages
ou le journal de ce site.



 

Faire suivre cette page

Destinataire       
Son email          
De la part de      
Commentaires  


Email pour nous contacter
courriel@trazibule.fr

Comment améliorer ce site
le traduire en d'autres langues
ou l'agrémenter de dessins et photos.
Avez-vous des suggestions ?

Mon opinion sur cette page: aide Page mise à jour le
20-01-2015 à 13:21
 avis  pixel
0
 avis  pixel
0
 avis  pixel
0
 avis  pixel
0
 avis  pixel
0
 avis  pixel
0
 avis  pixel
0
 avis  pixel
0
Cochez puis envoyez vos avis, (nombre d'avis reçus affiché)
(Evaluation remise à zéro si l'article est très modifié.).

  Ma réponse à cette page: Qu'en pensez-vous ?
Mon nom ou pseudo
Email pour être informé
 

trait
   
    bandeau/revolutions
Pour comprendre notre monde.

trait

Le monde change....


Après avoir connu deux guerres mondiales essentiellement commises par les pays dit occidentaux dit « civilisés », le monde a commencé en 1968 à découvrir que les états n’étaient pas l’ultime organisation de nos sociétés. Ces états se réunissaient pourtant en Société des nations puis en ONU, fiers de leur superbe.

En 1968 est né une révolte qui a traversé quelques frontières, chaque pays se gardant bien de ne pas le voir, se contentant de régler ces « problèmes internes » via les relais syndicaux locaux, jaloux de leur image de représentants légaux de toutes les contestations.

Depuis les peuples ont grandi, à chaque nouveau sommet du petit monde des puissants, les alter mondialistes ont donné de la voix. La voix du monde des peuples.

Aujourd’hui des révolutions s’allument de pays en pays, une révolution ? Non la même révolution des peuples du monde qui en ont assez d’être parqués dans des états autoritaires, dont le seul but est la fortune de ses dirigeants, qui d’ailleurs ne dirigent rien mais utilisent seulement des réseaux de corruption. Malgré eux les peuples avancent, ce sont des hommes pas des états qui ont produits nos plus belles révolutions technologiques. Les réalisations de nos dirigeants brillent par leurs nullités. A quoi sert d’être dirigé si c’est pour aller nulle part ?

Les pays occidentaux ont appris à mettre les gants, pourtant eux aussi mènent leur pays nulle part ; chômage, habitat santé, justice, insécurité, tout démontre leur échec. Eux aussi ont un seul but leur propre fortune, les affaires Elf, Total, Béthencourt, Woerth, le Crédit Lyonnais, les fortunes colossales amassées par des banques sur le dos de leurs clients. Et encore ces scandales sont ceux qui n’ont pas su rester discrets quand la rapacité de leurs bénéficiaires se double d’incompétence.

Dans les pays occidentaux ils su ont mettre les formes. Ils ont su acheter les médias et lâcher la laisse suffisamment pour laisser croire, mais dès qu’un Coluche, un Sébastien, ou un Stéphane ouvre trop sa gueule, ils réveillent vite leurs chiens. Ils ont su organiser des syndicats qui savent juste crier assez fort pour garder des adhérents, mais pas trop pour ne pas risquer de casser leur situation. Ils ont su manier les élections, mettre en scène une jolie kermesse électorale tout les cinq ans et après ils font ce qu’ils veulent. Ils ont su se partager le pouvoir, les médias ayant été achetés, il suffit d’un bon battage médiatique pour choisir ceux qui leur plaisent tantôt à droite tantôt à gauche pourvu qu’ils soient bien encadrés et parlent comme eux. Mariés entre eux, leurs gosses continuent la dynastie. Ne vous inquiétez pas, cette classe sociale sait se protéger, elle sait être solidaire. Elle vous impose la concurrence pour vous mais entre eux c’est la solidarité assurée, c’est vous en plus qui payez l’assurance !

La révolution voyons c’est pour les autres, nous nous sommes au–dessus de tout cela, Tant que cela reste arabe, ils ne craignent rien, même si ce sont leurs petits copains dictateurs qui trinquent. Pourquoi croyez-vous que rien ne sort dans nos médias sur ce qui se passe en Islande ? Il ne faut surtout pas réveiller les peuples occidentaux !

Voilà ce que je crois, non ce ne sont pas des révolutions locales, ce ne sont pas des révoltes nationales, c’est une révolution mondiale qui se réveille là où les peuples ont le plus mal. Mais c’est la même logique qui est combattue : L’inutilité des états actuels et l’incompétence de ceux qui en profitent grassement. Ils virent leurs dictateurs mais virent avec tout le système économique qui les a maintenus en place. Ne nous trompons pas, nous sommes au cœur de la bête, alors oui nous en récoltons des miettes, pourtant leurs souffrances ont été le cadeau de ces dirigeants partageant le gâteau avec les nôtres qui ont su si bien se faire élire chez nous.

Les peuples reprennent la parole, ils ne veulent plus de cette langue économique qui détruit leur quotidien et leurs valeurs à coup de mensonges.

Tunisie, Egypte, Yémen, Libye, et maintenant Maroc, Algérie, Iran, cela on vous le montre ! Mais si vous écoutez, les rues crient aussi en Chine, en Islande, en Grèce, en Irlande, et que se passe-t-il ailleurs ? Les médias aiment le spectacle et ne parlent que d’un pays à la fois, pourvu qu’il soit assez loin du notre.

A cause du pétrole, les pays arabes furent les plus contrôlés, donc ils sont les premiers à se réveiller. Leur islam n’est pas né d’une foi mais d’une révolte, il est la seule arme des uns et le prétexte des autres.

Je ne crois pas qu’il s’agisse de plusieurs révolutions locales, mais d’une même révolution mondiale qui n’a pas encore réalisé ce qu’elle était.

Page écrite le 21/02/2011

trait

Une autre écriture de ce texte plus virulente...

trait
   
    image     image     image trait

Commentaires et dialogues pour cette page

trait




traitimage     image     image