fleur
Catalogue
Dialogue
recherche
Informez-moi
faire-suivre Ă  un ami
Contact
Retour accueil
Imprimer
Imprimer
Catalogue
traductions
English  Deutsch  Italiano  Esperanto  Español  Magyar

ΕλληΜÎčÎșÎŹ  Norsk  Nederlands  PortuguĂȘs  Ń€ŃƒŃŃĐșĐžĐč  Kiswahili

Suomen  æ—„æœŹèȘž  KurdĂź  Slovenơčin  Svenska  TĂŒrkçe

уĐșŃ€Đ°Ń—ĐœŃŃŒĐșĐ°  Tiáșżng Việt  Wollof  Ś™Ś™ÖŽŚ“Ś™Ś©  äž­æ–‡, æ±‰èŻ­, æŒąè  isiZulu

PayPal - Paiement en ligne

simple et sécurisé !


Pour soutenir Trazibule
 

Recherche

Mot ou texte entre guillemets à rechercher (accents et casse indiférents):
Soit en local sur ce site (précis): (aide)
Article  Journal  Publication
Icone envoiplat-2


Soit via Google sur ce site
(Aide) Icone envoiplat-4
 

Svp enregistrez cet Ă©mail:

pour recevoir les nouvelles pages
ou le journal de ce site.


Icone envoiplat-3

 

Faire suivre cette page

Destinataire       
Son email          
De la part de     
Commentaires  

Icone envoiplat-5

Email pour nous contacter
courriel@trazibule.fr

Comment améliorer ce site
le traduire en d'autres langues
ou l'agrémenter de dessins et photos.
Avez-vous des suggestions ?


Vers la page d'accueil

Icone envoiplat-1
 
Mon opinion sur cette page: aide Page mise Ă  jour le
20-10-2015 Ă  12:33
 avis   
0
 avis   
0
 avis   
0
 avis   
0
 avis   
1
 avis   
0
 avis   
1
 avis   
0
Cochez puis envoyez vos avis, (nombre d'avis reçus affiché)
(Evaluation remise à zéro si l'article est trÚs modifié.).

Icone envoi-1
  Ma rĂ©ponse Ă  cette page: Qu'en pensez-vous ?
Mon nom ou pseudo
Icone envoi-2
Email pour une réponse

trait
bandeau/guerre
RĂ©flexions

trait

Trafic d'armes


Est-ce que c’est du dĂ©lire que se rendre compte que le boulanger existe parce que des gens achĂštent du pain ?
Le trafic de drogue existe au dĂ©part parce qu’il y a des demandeurs ?
Et le trafic d’armes existe parce qu’il y a des acheteurs ?

Que nous ayons besoin de pain c’est normal c’est pour notre santĂ©, le boulanger a donc un travail moral.

Que nous ayons besoin de drogue c’est triste, une vie gĂąchĂ©e, pour des causes souvent psychologiques qu’une sociĂ©tĂ© devrait prĂ©venir par l’éducation, la psychologie, un environnement correct alors qu’elle sĂ©lectionne, trie et rejette tout ce qui correspond pas au modĂšle Ă©conomique et moral du moment.

Que nous ayons besoin d’armes c’est catastrophique, des peuples ont des gĂ©nĂ©rations gĂąchĂ©es, pour des causes peut-ĂȘtre justes mais quelle idĂ©ologie ou religion, quels nationalismes mĂ©ritent de faire parler les armes, et de mener des enfants Ă  la mort ? Car ce sont toujours les jeunes que les «vieux leaders» envoient en premiĂšre ligne pour dĂ©fendre leurs idĂ©es prĂ©tentieuses.

Alors oui je sais les vendeurs de pain font leur publicitĂ©, les vendeurs de drogues savent bien inciter les futurs droguĂ©s Ă  se dĂ©truire, les marchands de canons savent bien mettre de l’huile sur le feu pour attiser des guerres lucratives. Mais chacun de ces acheteurs peut dĂ©cider malgrĂ© ces incitations, d’acheter ou de ne pas acheter ce qui leur est proposĂ©, ils peuvent y ĂȘtre poussĂ©s mais difficilement obligĂ©s.

Croyez-vous rĂ©aliste de demander aux mafias et aux marchands d’armes de faire leur mea culpa ? Ce serait eux qui tout d’un coup deviendrait « moraux » ? Il y a tant d’argent en jeu qu’ils peuvent acheter toutes les morales ! Mais qui paye ? Qui achĂšte ? Ceux qui en gĂ©nĂ©ral ont dĂ©jĂ  si peu d’argent ! Il me parait plus rĂ©aliste de leur faire comprendre que l’avenir mĂȘme de leur cause aura plus de chance d’aboutir, s’ils le dĂ©fendent avec d’autres voies que celles des armes. En plus c’est une voie d’action quasiment suicidaire, car le vendeur saura toujours garder les meilleures armes pour le plus riche de ses clients qui est logiquement l’oppresseur. Gandhi en son temps a prouvĂ© qu’il Ă©tait possible d’inventer de nouvelles formes d’action.

Ce qu'il faut entreprendre: Une véritable démonstartion auprÚs des peuples clients pour démontrer l'absurdité de ces achats inutiles et couteux.

Je dis peut-ĂȘtre «n’importe quoi» je «dĂ©lire» mais pour moi ce serait du dĂ©lire de croire que ce qu’on a essayĂ© depuis si longtemps sans succĂšs pourrait tout d’un coup se mettre Ă  fonctionner ?

Il faut que les armes disparaissent un jour du marché mondial, la question est de savoir si ce sera avant ou aprÚs la disparition des hommes


trait

Une honte pour la France ! ancien pays des droits de l'homme


Trouvé par hasard un article du monde (source Laurent Zecchini, le Monde (vendredi 14 décembre 2007

La concomitance de l’annonce de fructueuses perspectives de contrats d’armements avec la Libye, et de celle du ministre de la dĂ©fense, HervĂ© Morin, jeudi 13 dĂ©cembre, d’un ambitieux plan destinĂ© Ă  relancer les exportations d’armements, confirme que le gouvernement place les ventes d’armes au premier rang de sa stratĂ©gie commerciale et diplomatique. En France, a remarquĂ© M. Morin, "on se plaint toujours des dĂ©localisations et des fermetures d’entreprises, or nous avons lĂ  (avec les entreprises de dĂ©fense) un joyau technologique".

Les industriels de l’armement entourant M. Morin Ă©taient visiblement aux anges devant cette nouvelle mobilisation ministĂ©rielle : "On voit bien que vous mouillez votre chemise Ă  ce sujet !", s’est fĂ©licitĂ© Charles Edelstenne, PDG de Dassault Aviation, manifestement rassĂ©rĂ©nĂ© Ă  la perspective de vendre quatorze avions de combat Rafale Ă  la Libye.

Ce plan, a rĂ©sumĂ© M. Morin, vise Ă  "simplifier, moderniser et fluidifier" les procĂ©dures actuelles d’exportations d’armement. Dans le classement mondial, a constatĂ© M. Morin, "nous sommes talonnĂ©s par IsraĂ«l" (qui est le 5e exportateur mondial, la France ayant perdu la 3e place au profit de la Russie, derriĂšre les Etats-Unis et le Royaume-Uni).

Ce plan s’articule autour de mesures de contrĂŽle et de soutien. Pour rĂ©duire les dĂ©lais de traitement des demandes d’exportation, l’Etat va dĂ©matĂ©rialiser le traitement interministĂ©riel des demandes d’agrĂ©ment prĂ©alable (actuellement sous forme papier), afin de traiter de façon informatique 50 % de ces demandes avant l’étĂ© 2008. Il va rĂ©duire substantiellement le nombre de dossiers ajournĂ©s, en faisant en sorte que les avis d’exportation, favorables ou non, soient rendus le plus vite possible.

LISTE EUROPÉENNE DE MATÉRIELS

Le temps Ă©coulĂ© entre le dĂ©pĂŽt de la demande et la rĂ©ponse est en moyenne de 80 jours, a prĂ©cisĂ© M. Morin, soit un dĂ©lai "beaucoup plus long que celui en vigueur chez nos partenaires europĂ©ens". Il semble que le ministre soit loin du compte : "Un dĂ©lai de 80 jours ? Je n’y crois pas un seul instant", commente ce haut fonctionnaire, qui cite de nombreux exemples montrant que le dĂ©lai de rĂ©ponse de la Commission interministĂ©rielle pour l’étude des exportations des matĂ©riels de guerre (CIEEMG) est en moyenne supĂ©rieur Ă  six mois.

L’Etat va dĂ©velopper des agrĂ©ments prĂ©alables globaux, permettant d’exporter une liste de matĂ©riels vers une liste de pays sans limitation de quantitĂ©s et sans dĂ©pĂŽt de dossier spĂ©cifique Ă  chaque demande d’exportation. Le plafond financier des "dossiers d’exportation peu sensibles" pouvant ĂȘtre traitĂ©s en procĂ©dure continue va ĂȘtre relevĂ©, afin de concentrer l’ordre du jour de la CIEEMG sur les dossiers les plus sensibles.

La liste de classement des matĂ©riels de guerre va ĂȘtre refondue, au profit de l’adoption de la liste militaire de l’Union europĂ©enne, ce qui devrait permettre de faire bĂ©nĂ©ficier les matĂ©riels les moins sensibles de procĂ©dures globales. Un "plan national stratĂ©gique des exportations de dĂ©fense" devrait ĂȘtre adoptĂ© en janvier 2008 par la Commission interministĂ©rielle pour les exportations de dĂ©fense et de sĂ©curitĂ© (CIEDES), qui a Ă©tĂ© crĂ©Ă©e le 1er octobre.

Il est enfin prĂ©vu de rĂ©organiser les actions de vente et les cessions de matĂ©riels et Ă©quipements d’occasion, afin d’élargir l’offre française. L’impulsion nĂ©cessaire Ă  toutes ces mesures devrait ĂȘtre donnĂ©e par la "war room" mise en place Ă  l’ElysĂ©e.

Cela se passe de commentaires ! Dire que je suis convaincu que des syndicats dit "de gauche" doivent ĂȘtre au premier rang pour dĂ©fendre cette situation sous prĂ©texte d'emplois.

Et ne dites pas "Si nous ne le faisons pas d'autres le feront" cela justifie n'importe quel crime, avec cet argument pourquoi alors ne pas vendre ouvertement de la drogue, ou faire du trafic d'esclave ou d'organes ?

J'ai honte pour la France...

Réfléchissez aussi à cela :

Laisser une entreprise de vente d'armes devenir propriétaire de journaux,
c'est comme laisser un pédophile devenir instituteur...

trait

Un calcul pour comprendre (20/10/2015)

Pour comprendre l'importance que peut jouer la fabrication et le commerce des armes dans un pays, il me semble logique de relativiser le chiffre d'affaire obtebu par son nombre de citoyens. (Cliquez sur l'image pour obtenir le fichier PDF).

Trafics d`armes

Page Ă©crite le 15-12-2007

trait

 

trait
   
      
image          Icone retour-1   Icone hautpage-1

trait

Commenter cette page

trait





trait
image         Icone hautpage-2         Icone hautcomment-2