fleur
Catalogue
Dialogue
recherche
Informez-moi
faire-suivre Ă  un ami
Contact
Retour accueil
Imprimer
Imprimer
Catalogue
traductions
English  Deutsch  Italiano  Esperanto  Español  Magyar

ΕλληΜÎčÎșÎŹ  Norsk  Nederlands  PortuguĂȘs  Ń€ŃƒŃŃĐșĐžĐč  Kiswahili

Suomen  æ—„æœŹèȘž  KurdĂź  Slovenơčin  Svenska  TĂŒrkçe

уĐșŃ€Đ°Ń—ĐœŃŃŒĐșĐ°  Tiáșżng Việt  Wollof  Ś™Ś™ÖŽŚ“Ś™Ś©  äž­æ–‡, æ±‰èŻ­, æŒąè  isiZulu

PayPal - Paiement en ligne

simple et sécurisé !


Pour soutenir Trazibule
 

Recherche

Mot ou texte entre guillemets à rechercher (accents et casse indiférents):
Soit en local sur ce site (précis): (aide)
Article  Journal  Publication
Icone envoiplat-2


Soit via Google sur ce site
(Aide) Icone envoiplat-4
 

Svp enregistrez cet Ă©mail:

pour recevoir les nouvelles pages
ou le journal de ce site.


Icone envoiplat-3

 

Faire suivre cette page

Destinataire       
Son email          
De la part de     
Commentaires  

Icone envoiplat-5

Email pour nous contacter
courriel@trazibule.fr

Comment améliorer ce site
le traduire en d'autres langues
ou l'agrémenter de dessins et photos.
Avez-vous des suggestions ?


Vers la page d'accueil

Icone envoiplat-1
 
Mon opinion sur cette page: aide Page mise Ă  jour le
17-04-2020 Ă  13:45
 avis   
2
 avis   
0
 avis   
1
 avis   
1
 avis   
5
 avis   
0
 avis   
18
 avis   
5
Cochez puis envoyez vos avis, (nombre d'avis reçus affiché)
(Evaluation remise à zéro si l'article est trÚs modifié.).

Icone envoi-1
  Ma rĂ©ponse Ă  cette page: Qu'en pensez-vous ?
Mon nom ou pseudo
Icone envoi-2
Email pour une réponse

trait
bandeau/ddh
 

Vous parlez de constitution ?


A l’écoute de l’actualitĂ© je pense qu’il faut d’urgence proposer de nouvelles idĂ©es en matiĂšre d'organisation sociale et Ă©conomique. Comme on a deux constitutions Ă  Ă©crire : pour la France et pour l’Europe, c'est l'occasion de proposer des solutions diffĂ©rentes.

Pourquoi ?

Nos systĂšmes actuels aboutissent Ă  un Ă©chec qui est pour moi Ă©vident :


  • Sur le plan Ă©cologique, toutes les Ă©tudes lancent une alarme grave leurs seules diffĂ©rences ne portent que sur les dates de prĂ©visions des catastrophes Ă  venir.

  • Sur le plan humain : des peuples entiers sont soumis Ă  la famine, Ă  la guerre, tentĂ©s par les pires intĂ©grismes, tandis que d'autres individus en arrivent Ă  possĂ©der plus que ce que peuvent produire des pays entiers !

  • Sur le plan de la logique : Promouvoir une croissance sans limites dans un monde limitĂ© Ă  la planĂšte me parait absurde, je pense qu'il y a confusion entre croissance et Ă©volution.

  • Sur le plan de la morale quand certains de ses meilleurs reprĂ©sentants en arrivent Ă  considĂ©rer la guerre comme une chose utile et nĂ©cessaire Ă  sa rĂ©ussite.

Pour ma part je suis aussi convaincu que tant qu’un systĂšme rencontre devant lui un systĂšme concurrent quelle que soit sa valeur, il se trouve contraint Ă  limiter ses excĂšs, Ă  Ă©couter les critiques proclamĂ©es par ce systĂšme concurrent pour amĂ©liorer son propre fonctionnement.

Aujourd’hui une conception unique du fonctionnement social et Ă©conomique de nos sociĂ©tĂ©s semble n’avoir plus aucune concurrence. Je suis convaincu qu’il faut d’urgence crĂ©er ce systĂšme concurrent mĂȘme imparfait pour au moins provoquer une critique interne du systĂšme actuel.

Sans concurrence pas d’évolution. Si ce principe vous plait alors je vous invite Ă  critiquer mes propositions et apporter les vĂŽtres.

Ceci ne devrait pas ĂȘtre difficile car je ne mets en ligne que des brouillons trĂšs imparfaits, au fur et Ă  mesure des idĂ©es nouvelles tous ces textes peuvent ĂȘtre modifiĂ©s et surtout j’espĂšre s’amĂ©liorer.

Pourquoi le faire sur Internet ? Pour la simple raison que ce n'est que lĂ  que je ai trouvĂ© une façon de s’exprimer sans ĂȘtre interrompu, et pouvoir aller jusqu’au bout se son idĂ©e. Pourquoi ne pas en faire un forum ? Car les forums que je visite brassent beaucoup d'idĂ©es et de façon trĂšs intĂ©ressante mais ne construisent pas de rĂ©sultat fini et utilisable.

Organisation du site :

La base est un projet de constitution, des liens en bleu renvoient parfois aux justifications ou argumentaires Ă  l’origine de certaines propositions. Certains sujets ne sont encore qu’à l’état de questions, des liens permettent d’apporter vos propositions de solutions. Vous pouvez mĂȘme crĂ©er votre propre article.

Ce site est donc, logiquement, destinĂ© Ă  toujours ĂȘtre « en construction ». Cliquez sur "GĂ©nĂ©ralitĂ© (plan du site)" pour connaitre les derniĂšres productions ou retouches de textes.

Pourquoi "trazibule" ? Uniquement pour que ces idées restent libres, pas de copyright, pas de propriété ou de fierté individuelle, ces idées concernent tout le monde, elles sont publiques. A suivre...

Page Ă©crite le 25/02/2007



trait
   
      
image          Icone retour-1   Icone hautpage-1

trait

Commenter cette page

trait



Interlocuteur: Harmonie

bravo pour ce que j'ai lu jusqu'ici ! Depuis plusieurs années, dans différents groupes, j'ai participé à un tel fonctionnement : une, deux ou trois personnes étudient un problÚme, sitÎt trouvé par consensus une proposition de solution, une consultation plus large (de 10à 30 personnes des "réseaux de confiance" du "noyau" initiateur) permet d'affiner le projet.

Ensuite, diffusion la plus large possible.

Il y a quelques jours (du 31 août au 3 sept), s'est tenue à Clairac (Lot et Garonne) la 1Úre université d'été de la France en action, et les initiateurs (de la base) de ce projet ont fonctionné ainsi, et malgré des retards, et pas mal d'embûches, les 100 participants ont beaucoup apprécié !! Un compte-rendu nous a été promis, que je pourrai vous envoyer si cela vous intéresse.

trait

Interlocuteur : Anonyme - 15-09-2006

Loi et traditions
Ce qui conduit Ă  la guerre civile
Le gouvernement garant de la moralité
L'assiduité des dirigeants et que deviennent-ils aprÚs fin de mandat ?
Une loi non appliquée est hors la loi
Critique de la loi par la population: remise en cause.
Soit la loi est une régle acceptée et elle doit etre égalitaire en cas d'inégalité la notion d'injustice fait que la rÚgle n'est plus acceptée dans ce cas la rÚgle devient: ne pas se faire prendre. Donc la rÚgle revient au plus malin au plus fort.

trait

Interlocuteur: juriste-N - 11-08-2007

La Constitution d'un État est Ă  la fois l'acte politique Ă  valeur juridique et la loi fondamentale qui unit et rĂ©agit de maniĂšre organisĂ©e et hiĂ©rarchisĂ©e l'ensemble des rapports entre gouvernants et gouvernĂ©s au sein de cet État, en tant qu'unitĂ© d'espace gĂ©ographique et humain. Si la fiction juridique veut que la Constitution fonde et encadre juridiquement l'État, il est entendu que l'histoire politique la prĂ©cĂšde et peut lui confĂ©rer Ă  la fois sa lĂ©gitimitĂ© circonstanciĂ©e et la permanence de son autoritĂ©. Cette histoire politique est alors rĂ©introduite dans le droit en Ă©tant qualifiĂ©e de pouvoir constituant primaire (le pouvoir souverain qui Ă©tablit une nouvelle constitution). Aujourd'hui, chaque État a une Constitution, quelle que soit la forme qu'elle prenne - qu'elle soit rĂ©ellement appliquĂ©e ou non. Les constitutions sont Ă  mon sens en dĂ©pit des prĂ©ambules qui renferment des dispositions relatives aux droits de l'homme,sont des feuilles qui appartiennent Ă  un groupe des hommes mercantilistes.

trait

Interlocuteur: SĂ©bastien 06-10-2008

J'ai lu de nombreuses choses sur ce site et je dois dire que cela me sera d'une grande aide pour mon projet (voir le site Jepolitique et l'article "un pays qui se doit d'avancer") bravo à toutes les personnes qui contribuent à l'ensemble de ces propositions et j'espÚre qu'il me sera possible de prendre des contacts qui me seront utile pour la finalisation de mon projet et surtout mon voyage a Paris début février.

trait

Intervenant HERBERT - le 09-02-2010 Ă  10-20

Je partage en grande partie  les idĂ©es et concepts dĂ©veloppĂ©s sur ce nouveau projet d'Ă©conomie. L'urgence planĂ©taire doit  en faire sa prioritĂ©. Cela pour ma part doit  dĂ©passer largement l'Europe. Je ne pense pas que l'on puisse faire confiance aux dirigeants actuels qui ont Ă©tĂ© formĂ© dans un tout autre contexte et une autre pensĂ©e. S’ils l’adoptent cela sera  par obligation et  tronquĂ© de façon  à dĂ©fendre leurs  acquis et leur pouvoir .Lorsque vous avez tout fait pour parvenir Ă  ce pouvoir (classes politiques montantes)  avec les rĂ©munĂ©rations qui l'accompagne comment aujourd'hui y renoncer. D’autre part, quand   et comment mettre ce concept en Ɠuvre. Que faire de l'ancien systĂšme?

Comment et quand  nos partenaires europĂ©ens voient ce systĂšme, sont t'ils prĂȘts a y adhĂ©rer ? C’est donc une thĂ©rapie d'accouchement aux forceps qu'il faut prĂ©voir. Lorsqu’on voit les polĂ©miques europĂ©ennes et les faits je pense qu'il faudra trouver une idĂ©e trĂšs puissante. Cela presse .Le bateau s'enfonce et a du gite.Traitera t on le probleme   avant une nouvelle crise majeur ou aprĂšs ? Quels investissements peuvent Ă©tre dĂ©gagĂ©s actuellement pour le periniser et par qui? En avez-vous une ? Monsieur le ministre en a t'il une ?

Merci de vos réponses

Herbert's

trait

Intervenant Trazibule - le 09-02-2010 Ă  19-03

Cette forme d’économie a Ă©chouĂ© sur tous les plans, le partage des richesses, la circulation des hommes et des idĂ©es, sur l’écologie, sur l’éducation, la faim dans le monde, sur la santĂ©, l’endettement, la paix, etc.


Oui elle a apparemment contribuĂ© Ă  la rĂ©ussite scientifique et technique, traduite par un confort remarquable, et des progrĂšs rĂ©els, mais je ne soupçonne que ce soit ces progrĂšs qui ont permis l’émergence de cette Ă©conomie,  plutĂŽt que cette Ă©conomie qui a permit ces progrĂšs. J’en prends pour exemple qu’une invention remarquable parfois issue de chercheurs rejetĂ©s par les circuits Ă©conomiques, est vite appropriĂ©e par les investisseurs qui non seulement veulent gagner un maximum avec mais souvent dĂ©gradent intentionnellement l’invention pour que ce rapport soit accru.

Sa pire rĂ©ussite est d’avoir su s’imposer comme un crĂ©do, je prendrais pour exemple votre phrase : «Quels investissements peuvent ĂȘtre dĂ©gagĂ©s » qui oublie que si un investissement est fait c’est que quelqu’un espĂšre que cela lui rapporte, mais si cela rapporte Ă  quelqu’un cela signifie que se creusera encore plus l’écart entre ceux qui travaillent et ceux qui spĂ©culent. Il n’existe aucune solution durable dans l’investissement. C’est notre forme de conception de l’économie qu’il faut changer.

La finance internationale n’a pas de rĂšgle, elle a pour objectif uniquement d’accumuler toujours plus, c’est son crĂ©do, elle sait si bien fonctionner qu’elle s’est appropriĂ© toutes les richesses monĂ©taires, elle a su manipuler les gouvernements au point de rĂ©ussir Ă  les dĂ©possĂ©der de la production mĂȘme de la valeur monĂ©taire, elle a su manipuler les opinions au point d’obtenir que ce soit ces Ă©tats lui viennent en aide en prĂ©levant encore plus de dettes. Les financiers en sont arrivĂ©s Ă  prĂȘter Ă  ceux qu’ils avaient endettĂ©s pour qu’ils puissent payer leurs dettes ! Ce langage Ă©conomique a pris une telle prĂ©dominance que j’ai entendu ce matin Ă  la radio sans que personne ne soit choquĂ© « Ce ne sont pas les dĂ©putĂ©s qui dĂ©cident » Ă  propos des dĂ©cisions Ă©conomiques, mais alors Ă  quoi servent-ils ? Qu’est devenue notre dĂ©mocratie ?

Le dĂ©lire est total. Il n’existe pas de solution interne Ă  ce cercle vicieux. MĂȘme ceux qui rapportent les dettes aux avoirs des Ă©tats pour rassurer et dĂ©montrer que ces avoirs sont encore supĂ©rieurs Ă  la dette oublient que ces avoirs sont collectifs, ils appartiennent aux populations pas Ă  ceux qui les dirigent. S’il fallait les utiliser ou les hypothĂ©quer pour payer les dettes cela aggraverait encore la dĂ©possession des peuples dĂ©jĂ  dĂ©possĂ©dĂ©s de leur monnaie, c'est-Ă -dire la reprĂ©sentation de leur propre travail.

La solution est donc externe, cela passe par une reconstruction d’une autre monnaie, Ă  cotĂ© de celles qui existent, sans entrer en concurrence avec elles c'est-Ă -dire sans change possible sinon elle sera toujours perdante. Une autre monnaie construite sur d’autres rĂšgles avec un autre Ă©talon, et surtout possĂ©dĂ©e par les peuples directement non par leurs Ă©tats ou leurs financiers. La monnaie est une denrĂ©e trop nĂ©cessaire pour n’ĂȘtre manipulĂ©e que par des spĂ©cialistes. De mĂȘme que les gouvernements ont compris qu’il ne fallait pas confier les guerres aux militaires, ils doivent comprendre qu’on ne confie pas les finances aux financiers.

C’est une rĂšgle que j’ose gĂ©nĂ©raliser, un bon professionnel est trop spĂ©cialisĂ© pour juger de l’utilitĂ© de sa compĂ©tence, il fait de sa profession un dogme, et ne juge plus sur l’utilitĂ© qu’elle peut avoir mais plus que sur l’efficacitĂ© de sa pratique. Leur rĂŽle est nĂ©cessaire mais le but de leurs actions n’est pas leur compĂ©tence mais l’utilitĂ© sociale de cette compĂ©tence, il appartient donc Ă  la dĂ©mocratie de dĂ©finir ces buts et aux professionnel de les atteindre avec les meilleures compĂ©tences possibles.

Sur ce site est proposĂ©e une solution monĂ©taire, mais je reconnais que ce n’est pas facile Ă  imaginer car cela est trĂšs Ă©loignĂ© de nos habitudes actuelles. Il faut aussi compter avec des mentalitĂ©s trĂšs formatĂ©es pas les pensĂ©es Ă©conomiques actuelles difficiles Ă  remettre en cause aprĂšs des annĂ©es d’apprentissage et de pratique intensive. De plus l’urgence de l’actualitĂ© m’a poussĂ© Ă  la publier Ă  l’état de brouillon, et il faudra du temps pour l’amĂ©liorer.

Si cette solution devait tenir la route, il restera Ă  trouver par quelle stratĂ©gie la mettre en place, en attendant plutĂŽt que de se lamenter et de tourner en rond cette solution mĂȘme absurde aura le mĂ©rite de proposer une idĂ©e diffĂ©rente de l’idĂ©e dominante et cela peut faire espĂ©rer qu’elle se remette enfin en cause.

trait

Intervenant noirducongo (afrostyle) - le 01-10-2010 Ă  12-54

j'adhÚre complétement à vos idées,  mais par contre, je ne pense pas que cela puissent aboutir s'il faut limiter vos propositions, qu'à la France et l'Europe...

noir du congo.

trait

Intervenant Trazibule - le 01-10-2010 Ă  20-53

Je ne nie pas que je m'exprime depuis la France et dans ma culture, difficile de faire autrement, mais je crois avoir proposé ces idées de façon indépendante de tout pays.

Mes propositions pour une constitution ne mentionnent aucun pays. La France l'Europe ou tout pays souhaitant se doter de nouvelles lois, peuvent s'en inspirer.

Pourquoi pas imaginer un jour une constitution pour pacifier la planĂȘte ?

trait

Intervenant Jacques Roman - le 19-06-2011 Ă  12-52

Mon cher Trazibule,

À toute fins utiles, je vous envoie mon annonce concernant la derniùre version du projet EUROCONSTITUTION.ORG (http://euroconstitution.org).

Cordialement Ă  vous.

Jacques Roman (coordonnateur provisoire d'EUROCONSTITUTION.org)

__________

Avant-projet EUROCONSTITUTION-1-RĂ©v. 6 (15 juin 2011)

Cet avant-projet est maintenant en ligne sous

http://www.euroconstitution.org

On notera les principaux changements suivants par rapport au précédent avant-projet 1-Rév. 5 du 20 décembre 2010.

La préparation de l'avant-projet EUROCONSTITUTION-1-Rév. 7 a commencé. Commentaires et suggestions seront les bienvenus (sur les sous-forums point par point du site www.euroconstitution.org, svp).

JR (coord. prov. EUROCONSTITUTION.ORG)
__________

TRAITÉ INTRODUCTIF

Préambule

Les deux grands objectifs inscrits dans le traitĂ© de Lisbonne et les traitĂ©s prĂ©cĂ©dents sont expressĂ©ment repris : parfaire le processus d'intĂ©gration europĂ©enne, Ă©tablir une union sans cesse plus Ă©troite entre les peuples et entre les États.

CONSTITUTION CONFÉDÉRALE

Art. 5-a : Les rĂ©fĂ©rendums confĂ©dĂ©raux sont rĂ©alisĂ©s par la voie du systĂšme confĂ©dĂ©ral de cyberconsultation et de cybervote (cela notamment de maniĂšre Ă  Ă©viter d'imposer aux États qui ne pratiquent pas le rĂ©fĂ©rendum d'avoir Ă  participer sur leur territoire  Ă  des opĂ©rations rĂ©fĂ©rendaires confĂ©dĂ©rales).

Art. 9 : La confédération fera sien le  principe de neutralité, en vertu duquel elle s'abstient d'intervenir dans les activités philosophiques et religieuses sauf impératif d'ordre public confédéral.

Art. 16-1-a : Le projet d'article est précisé par l'indication qu'il incombe aux pouvoirs publics de gérer et réguler la monnaie (confédérale)

Art. 18-2 (nouveau) : Tout projet d'acte lĂ©gislatif confĂ©dĂ©ral doit ĂȘtre accompagnĂ© d'un Ă©tat des incidences budgĂ©taires au niveau de la confĂ©dĂ©ration et des États membres.

Art. 19 : Les organisations de croyance (églises notamment) ne sont plus spécifiquement mentionnées dans cet article relatif aux relations avec les associations de citoyens (mais ces organisations sont, bien sûr, des associations de citoyens).

Art. 34 : Le comité ministériel du conseil européen "est constitué et fonctionne dans les conditions fixées discrétionnairement par le conseil et sous son autorité exclusive".

Art. 46-2, 56-3-a et 4a, et 57 : Tout État membre a droit Ă  un commissaire dĂ©signĂ© par lui, mais qui n'aura pas pas forcĂ©ment la nationalitĂ© correspondant Ă  cet État. (En d'autres termes, l'État membre est libre de dĂ©signer qui il veut, mĂȘme un non-citoyen de cet État).

MĂȘme chose, mutatis mutandis, pour les juges  de la cour de justice et du tribunal de premiĂšre instance et pour les conseillers de la cour des comptes dĂ©signĂ©s par chaque État membre.

Art. 63 : La BCE exerce ses attributions constitutionnelles en toute indépendance fonctionnelle mais dans le cadre de la politique monétaire confédérale définie par la commission avec l'approbation du parlement européen et l'agrément du conseil.

Art. 66-3-b : En cas d'opposition d'un État membre Ă  un acte juridique confĂ©dĂ©ral, l'application de cet acte est suspendue jusqu'Ă  ce que le conseil ait fixĂ© un rĂ©gime d'application adaptĂ© ou que la cour de justice se soit prononcĂ©e.

Art. 70 : La commission prend des directives ordinaires et des directives quasi législatives, et des rÚglements.

Art. 80-3 : La confĂ©dĂ©ration assure la complĂšte et effective Ă©galitĂ© d'utilisation de toutes ses langues officielles en fonction des besoins exprimĂ©s par les États membres et par les eurorĂ©gions et des moyens disponibles.

Art. 84-4 et 85. : La rĂ©vision de la constitution est soumise Ă  l'approbation rĂ©fĂ©rendaire des citoyens de chaque État membre – le cas Ă©chĂ©ant par voie de rĂ©fĂ©rendum confĂ©dĂ©ral rĂ©alisĂ© par le moyen du systĂšme confĂ©dĂ©ral de cyberconsultation et de cybervote. Le dĂ©pĂŽt de la notification d'acceptation auprĂšs du prĂ©sident confĂ©dĂ©ral ne peut avoir lieu qu'aprĂšs approbation rĂ©fĂ©rendaire pour chaque État membre (rĂ©fĂ©rendum national ou confĂ©dĂ©ral).

NOTES JUSTIFICATIVES THÉMATIQUES

Elles  ont été revues, corrigées et complétées.

trait

Intervenant antipulsar - le 29-06-2011 Ă  15-58

je viens d'arriver, je n'ai lu que cette premiĂšre page donc .........

J'ai cochĂ© : Ă  travailler (ce qui me semble la moindre des choses, vous le dites vous mĂȘme)

J'ai pour l'instand une question à poser : travaillez vous (aussi) avec les indignés pour un projet de constituante ?

Antipulsar

trait

Intervenant Trazibule - le 29-06-2011 Ă  19-45

Oui ce site Trazibule est en relation avec ceux qui se disent indignés, que ce soit sur ma ville ou sur internet.

L'avantage de ce site est que son Ă©tiquetage hors de tous mouvements lui permet de tenter de s'exprimer partout.

Pour proposer une nouvelle rÚgle du jeu, il semble logique de la faire rédiger par tous les joueurs, et non ceux d'un seul camp qui seraient vite soupçonnés de faire une rÚgle à leur avantage.

Un conseil, indiquer un Ă©mail ("Email pour ĂȘtre informĂ©" - non publiĂ©) permet Ă©ventuellement un dialogue plus personnalisĂ©.

trait

Intervenant mike - le 30-07-2011 Ă  22-08

absurde mais interessant...la liberté est un mots aussi vague que le mot discrimination ou égalité donc cest un débat sans fin...un homme en prison peut etre autant libre dans sa tete qu'un riche milliardaire qui a tout mais qui sait qui peut tout perdre si il n'a plus son argent et des exemples comme ca il y en a des tonnes donc cest un mots ou l'on peut meme pas porter un jugement...

avoir des idées pour la france oui pour le monde non !ne donnons pas de lecon au autre pays on a deja assez de merde au cul...proposition par quoi quand comment ?la france nest pas libre d'elle meme englué par lunion europenne donc vos proposition si gentille soit t'elle irons a la poubelle...

cest assez compliqué mais on ne peut pas avoir un monde meilleur en connaissant la méchanceté de lhomme crée par cette societé machiavel rousseau et zemmour vous le diront mieu que moi bonne soirée bon courage au pays des illusions...

trait

Intervenant mike - le 30-07-2011 Ă  22-18

vous avez raisons sur beaucoups de points des peuple entiers meure pour nous car nous fesons de la corruption avec les presidents africains mais vous savez la france doit aussi défendre ses interets meme au dela de la famine...car la politique cest pas un metier ou le coeur a ses raisons cest le cerveau et les stratégies qui prédominent...pour l'écologie cest un autre probleme je pense que cest un phénomene de mode argumenté par des penseur de bac a sable qui veule faire des coups médiatico-politique pour décridibilisé un gouvernement actuelle...allons cest gens la ne sont pas serieux...se privé de nos technologie pour un millieme de degres est ridicule soit disant l'eau monte (mais qu'importe on peut l'ultilisé comme énergie) et certaine espece animale disparaitrait comme si lhomme n'en fait pas exterminé chaque année et sans oublier que les oui-oui dextreme gauche bouffe de la viande a long champ....bref veuillez me contatactez si vous voulez discuté...moi jadore ca aussi !a bientot

trait

Intervenant Trazibule - le 31-07-2011 Ă  16-25

C’est vrai les mots sont trop riches de sens pour ĂȘtre circonscrits, mais faute de mieux, nous n‘avons que cela pour communiquer. C’est vrai la France n’est pas libre, l’Europe non plus, mais est ce une raison pour se taire ? Si le chauffeur roule dans la mauvaise direction j’ai quand mĂȘme envie de lui faire remarquer, mieux encore de tenter de lui expliquer pourquoi il devrait aller dans une autre direction.

Mettez Ă  la poubelle mes propositions si vous ne savez pas en faire un autre usage, mais cela ne m’empĂȘchera pas de continuer Ă  les faire.

Vous ne trouvez pas l’écologie sĂ©rieuse, or depuis les annĂ©es 1960 ce mouvement n’a fait que prendre de l’importance, au point qu’aujourd’hui tous les partis tentent de repeindre en vert leurs discours. La disparition des espĂšces est aujourd‘hui Ă  un point extrĂȘme, d’aprĂšs les botanistes et les  biologistes. Maintenant libre Ă  vous de ne pas le croire si cela vous rassure. L’augmentation de tempĂ©rature se traduit par des phĂ©nomĂšnes climatologiques exagĂ©rĂ©s, cyclones plus nombreux sĂ©cheresses plus dures, inondations catastrophiques, ceci aussi on peut se dire que c’est juste un dĂ©tail marginal. Augmentation des poussiĂšres d’amiante, du pyralĂšne, de  la radioactivitĂ© et des cancers ? Bah tant que ce sont les autres qui sont touchĂ©s, on peut vite l’oublier.

Alors celui qui explique tout cela le ferait pour une raison de mode ? Mais au fait qu’est ce que cela lui rapporter ? Il espĂšre se vendre contre un siĂšge au parlement ? Peut-ĂȘtre qu’un leader peut avoir cette motivation, mais les militants pourquoi gaspilleraient-ils leur temps pour cela, pourquoi ceux de Green Peace risquent leur argent, leur santĂ© parfois leur vie pour se battre ? Etre cĂ©lĂšbre ? MĂȘme pas ! Citez-moi un seul nom cĂ©lĂšbre chez Green Peace


Je ne suis pas d’accord la question Ă©cologique n’est pas une mode, c’est une question vitale. Je sais que devant l’ampleur de la tĂąche, il est tentant de dire, puisqu’on n’y peut rien alors en attendant autant profiter des conforts que cette pollution nous offre et Ă©couter tout ceux qui disent ne vous en faites pas c’est pas grave pour mieux profiter des revenus que cette dĂ©rive leur octroient. Regardez qui dit cela : Tous sont des nantis, en poste haut placĂ©, fiers de l’ĂȘtre et persuadĂ©s de leur compĂ©tence.

Personnellement je ne demande rien, ni poste, ni fric, ni cĂ©lĂ©britĂ©, je regrette seulement de ne plus voir les ciels remplis d’hirondelles et de martinets de mon enfance, d’ĂȘtre Ă©tonnĂ© de dĂ©couvrir encore un papillon et un bleuet pas encore disparu. Le souvenir disparu des bancs d’ablettes

Rien que pour cela je crois qu'il faut continuer Ă  se battre, mĂȘme si cela s'avĂšre inutile.

trait

Intervenant mike - le 03-08-2011 Ă  13-54

lol.......mr trazi on sest mal compris....deja cest pas moi qui veut mettre vos propositions a la poubelle c'est leurope ,ce qui fait une légere differance !

ensuite je parlé pas de grennpeace car cest une ONG moi je parlé des partis politiques !justement je pense que grennpeace est lidiot utile de lextreme gauche et cette extreme gauche se sert des actions pacifiques de grennpeace et autre ONG pour mené une campagne présidentielle en jouant sur le discours écologique a plein nez pour sensibilisé l'opinion publique et prendre le pouvoir...... je maintien que cest une mode pour galvanisé et rassemblé des citoyens ayant marre de la gauche et la droite et que cela leur permet de gagner des voix et de croire en une autre alternative...

en 2002 cetait bayrou qui a joué le troisieme a la chaise musicale en 2010 pour les régionales le partis les verts ont....doublé leur score par rapport a 2006 et en 2012 pour la présidentielle ou 2014 pour les régionales ca sera autre chose soit le front nationale soit jean luc mélanchon donc faut pas s'emballer sur lengoument mediatique écologique...lhistoire montre que ce genre de partis dure un temps et finissent par périr dans le néant...cest la mon sens de ce que je définit par "mode televisuel" que je voulais expliqué...

ensuite je vais vous répondre sincerement je reste tres sceptique sur l'écologie vous pouvez lire vos theses et jai les miennes il y a un livre parut et écrit par un ministre-scientifique qui explique que l'arret TOTALE de toute émission de CO2 par la france modifirais la temperature moyenne du globe d'un centieme de degres...dans 100 ans !sans oublier qu'a lheure ou vous lisez ce message la france produit 5/1000ieme des émission de gaz CO2...donc parlez écologie en france nest pas serieux et je maintien que cest juste pour manipulé l'opinion publique...car etre d'extreme gauche et jouez au toutou a leurope qui décide de tout, cest assez rigolo et je pense pas etre le seul a le voir puisque je vous parie mon billet qu'il feront un score minable en 2012...

surement moins que le pen et mélanchon...^^

et comme je vous disais le probleme est ailleurs car je rapelle au passage que les plus gros pollueurs sont lamerique et la chine et que dans les conferances comme a copenhague on sest pris une raclé tellement énorme qu'apres ca on aurait était capable de gagné une partis de puissance 4 en 3 coups...

trait

Intervenant Trazibule - le 06-08-2011 Ă  15-50

Les thĂšmes Ă©cologiques sont actuellement l’objet d’une Ă©norme bataille mĂ©diatique. Existants pourtant depuis trĂšs longtemps, leurs prĂ©visions les plus pessimistes sont en train de se rĂ©aliser sous nos yeux, alors tout ceux qui briguent un pouvoir quelconque sont obligĂ©s d’en parler et de tirer la couverture Ă  soi, en se dĂ©clarant compĂ©tent en la matiĂšre, quitte Ă  restreindre leur discours aux symboles pourtant pas parmi les plus essentiels tels que le COÂČ parce que facile Ă  contredire.

Vous ne les entendrez pas rĂ©pondre aussi facilement sur la biodiversitĂ©, la fin des ressources halieutiques, le  dĂ©sĂ©quilibre climatique, l’extension de la dĂ©sertification, la radioactivitĂ© croissante, la pollution sous-marine, la prolifĂ©ration des cancers dus aux produits chimiques, l’épuisement des sols, le pyralĂšne  et tant d’autres alertes.

En mettant en exergue un seul thĂšme, le plus simpliste et le plus sujet Ă  dĂ©bats, ils espĂšrent remettre en scĂšne la valeur de leur conception Ă©conomique en instaurant par exemple le commerce des droits Ă  polluer, uniquement fondĂ© sur une mesure d’émission de coÂČ.

Sortir des chiffres sur ce seul thĂšme sans citer de sources, affirmer des contre-vĂ©ritĂ©s, tout en coupant les crĂ©dits de recherches pouvant les confirmer, permet de manipuler les populations, qui n’ont pas l’énergie de vraiment se documenter et continuent de faire confiance Ă  n’importe quelle beau parleur s’octroyant une Ă©tiquette de scientifique ! Constatez quand mĂȘme que bien que cela ne leur rapportait strictement rien, des employĂ©s de mĂ©tĂ©o France ont protestĂ© publiquement contre les discours d’un certain AllĂšgre affirmant des chiffres contraires Ă  ceux de leurs rĂ©sultats. (La mĂȘme chose que ces employĂ©s de PĂŽle emploi qui se mirent en grĂšve pour qu’on ne falsifie plus les chiffres qu’ils constatent dans leur pratique quotidienne).

Si l’écologie en France et ailleurs n’est pas prise au sĂ©rieux, je suis convaincu que les effets annoncĂ©es vont provoquer de  sĂ©rieuses catastrophes. (La mĂȘme chose que j’annonce Ă  propos de la finance : A force de forcer les chiffres monĂ©taires, Ă  force de nier les effets dĂ©vastateurs de cette politique Ă©conomique, nous seront bientĂŽt forcĂ©s d’en subir les douloureuses consĂ©quences).

Alors je prends le pari car je crois quand mĂȘme que les citoyens prennent un peu conscience de la gravitĂ© de la situation. Les Ă©cologistes vont faire un score remarquable aux prochaines lĂ©gislatives. La seule chose qui pourrait les  affaiblir serait de trahir leur discours Ă©thique pour une logique pragmatique avec des nĂ©gociations individuelles de postes avec le PS. S’ils suivent leurs valeurs, ils devraient finir par s’unir ave MĂ©lenchon, mais pas pour prendre le pouvoir, car ils ne pourront rien en faire avec les structures europĂ©ennes actuelles, mais pour promouvoir une constituante vers une autre constitution avec une autre logique dĂ©mocratique et Ă©conomique. Quitte Ă  l’Europe de suivre ce mouvement ou de rester en rade dans l’impasse actuelle. Mes contacts avec d’autres pays semblent indiquer que les mĂȘmes logiques se mettent en place partout et souvent de façon plus virulente que chez nous.

Si je perds ce pari, je plains les gĂ©nĂ©rations Ă  venir ! La nĂŽtre restera dans l’histoire une gĂ©nĂ©ration maudite pour son Ă©goĂŻsme.

trait

Intervenant un amateur d'économie politique - le 25-08-2011 Ă  17-07

Bonjour,

Vos critiques sont excellentes. CĂ  fait trĂšs plaisir ! C’est de l’oxygĂšne dans notre monde de faux experts et de conspirateurs qui ont organisĂ© l’interdĂ©pendance des 3 Pouvoirs.

Ce que je ne sais pas, c'est si nos gouvernants sont ignares ou machiavels

La bonne solution consiste Ă©videmment Ă  faire tourner l’argent selon l’idĂ©ologie libĂ©ratrice et le systĂšme Ă©noncĂ©s il y a 30 ans par Maillard chez nous Français, Ă  Poitiers ! Cocorico !

Voici mon dernier article paru sur son site, traitant de la nĂ©cessitĂ© de gĂ©rer le progrĂšs avec le Revenu d’existence :
http://www.critiqueduliberalisme.com/IMG/pdf/0322_Etude_de_la_prestation_du_Revenu_d_existence.pdf

Cordialement

trait

Intervenant Trazibule - le 27-08-2011 Ă  18-01

J’ai Ă©tudiez-vos chiffres et aurais quelques questions Ă  poser, par exemple il me semble que vous avez oubliĂ© les coĂ»ts de la santĂ© qui ne sont couvert ni par le revenu d’existence ni parles charges sociales qui n’existent plus dans votre proposition (comme dans les miennes d’ailleurs).
Avez-vous lu mes propres propositions sur ce thùme ? Je propose plusieurs solutions, en m’appuyant sur quelques principes dont les principaux sont :
-     De garder un dynamisme Ă©conomique qu’un revenu d’existence risque d’endormir,
-     De permettre à tous autant le droit à la paresse que le droit à la richesse,
-     De gĂ©nĂ©rer un sentiment collectif par un revenu d’existence dĂ©pendant de l’activitĂ© commune.
-     D'inciter les options de paix, de décroissance et d'écologie, par la proriéte à l'utilité sociale de l'économie.

trait

Intervenant claude Robert - le 27-09-2011 Ă  16-49

Re-Bo,jour,

Merci de me recevoir!

trait

Intervenant astérix - le 09-02-2012 Ă  18-29

Je pense qu'il est temps, urgent de rendre ce monde libre et gratuit. Nous n'avons pas besoin de gouvernance puisque l'autorité fait croire qu'il y a un pouvoir. Or il n'y a pas d'autre pouvoir que notre bonne volonté et notre bienveillance à l'égard d'autrui. Quant à l'argent il ne sert qu'à détruire la planÚte, à prendre en otage les vivants.
Ce qui est bien, c'est l'Ă©poque que nous traversons ! Nous n'aurons pas Ă  supprimer l'argent puisque nous n'en avons plus.

Donc nous devons agir librement en ĂȘtre responsable, activement pour aider, soulager ceux qui sont Ă©crasĂ©s. Au fait par quoi sont-ils Ă©crasĂ©s sinon par leurs propres conceptions ou leur peur ? Si vous ĂȘtes devant un ordinateur, c'est que mĂȘme s'il fait froid dehors, vous ĂȘtes au chaud dans une piĂšce. Alors ne gambergeons pas et passons Ă  l'action. Le 14 fĂ©vrier, jour de la St Valentin, faisons la fĂȘte et affirmons que nous voulons rendre ce monde libre et gratuit. cf <http://www.youtube.com/watch?v=ORUrpuoTBOo> Il y aura beaucoup moins de problĂšme et les jeunes pourront enfin avoir un avenir!

trait

Intervenant astérix - le 09-02-2012 Ă  18-50

Je vous l'ai dit dans un précédent commentaire : nous n'avons besoin de personne pour nous dire ce que nous avons à faire. Nous n'avons pas besoin de constitution ni française, ni européenne, ni de gouvernance mondiale.
Qu'est-ce que c'est que cette habitude de vouloir donner un chef Ă  des humains? Une structure reste une structure, un carcan. Oui, je suis d'accord avec votre idĂ©e. Si nous ne pouvons rendre ce monde libre et gratuit, alors il nous faudra passer par des constituantes pour la F. puis pour l'UE. Mais je crois qu'il faut commencer par tout faire pour rendre ce monde libre et gratuit. Pensez que ça va dĂ©coiffer, nettoyer la planĂšte, plus de crise climatique, plus de croissance, plus de mot d'ordre. Si les structures veulent survivre, il faut qu'elles dĂ©montrent leur "bĂ©nĂ©volance". Non seulement elle ne doivent ni polluer, ni interdire(il y a suffisamment de lois pour ça), ni intoxiquer, ni dĂ©truire, ni asservir, ni mentir, ni ..., Il va falloir prouver qu'elles sont utiles comme les aides familiales, ou maternelles sont utiles, avec autant de douceur. Car pas question d'esquinter un ĂȘtre vivant.

trait

Intervenant Trazibule - le 09-02-2012 Ă  23-53

Le but rĂȘvĂ© est une sociĂ©tĂ© qui s’autogĂšre, sans gouvernement, oĂč chacun donne ce qu’il peut et reçoit de tous, une Ă©conomie fondĂ©e si sur l’argent, si mĂȘme sur le troc, mais sur le don. Chacun ayant reçu sans contrepartie, se sent dĂ©biteur de tous et prend Ă  cƓur de donner plus qu’il n’a reçu.

J’ai trop de belles anecdotes pour tĂ©moigner que cela est possible.

Mais pour arriver Ă  vivre aussi libres, il nous faut apprendre ce qu’est la libertĂ©, car c’est une drogue enivrante qui peut nous laisser croire qu’on peut tout prendre, alors qu’au contraire la vraie libertĂ© nous apprend qu’on peut tout donner !

Mon propos sur ce site est partagĂ© entre toutes les Ă©tapes que j’imagine pour atteindre cette utopie, aussi je dois Ă©crire pour tout le monde, pour ceux qui n’ont plus de rĂȘves et qui doutent de voir le monde s’amĂ©liorer, alors il leur faut des idĂ©es sages, crĂ©dibles pour remettre en route l’espoir dans leur triste rĂ©alitĂ©, d’autres pages volent dans des rĂȘves fous, pour ceux qui ont dĂ©jĂ  beaucoup imaginĂ©.

Certaines pages paraissent Ă©vidences pour les uns, d’autres seront choquantes peut-ĂȘtre, faites le menu qui vous plait pour nourrir votre esprit.

Ce site est comme un puzzle, chacun cherche la piĂšce qui lui convient et peut chercher autour les autres piĂšces qui la complĂštent. Mais comme ce puzzle est vivant il gĂ©nĂšre sans arrĂȘt de nouvelles piĂšces, que chacun peut apporter.

trait

Intervenant jmdepite - le 13-03-2012 Ă  14-54

Je vous découvre et vais m'intéresser à votre chronique; j'ai été attiré par le "trazibule", qui me rappelle furieusement le Francis Blanche des années 60 qui lors d'une émission de soirée de réveillon, avait fait tout un sketch hilarant, un porte-manteaux à la main, un cintre muni pour le suspendre d'un crochet (qu'il nommait "zibule"), ce qui en faisait un cintre à zibule....

Je fais connaĂźtre votre site Ă  quelques amis, en attendant de nouvelles parutions...

trait

Intervenant Bal - le 15-03-2012 Ă  10-04

La priorité est que tous - ceux qui lisent et commentent Trazibule - fassent connaßtre ce site.
Ensuite, il serait utile que toutes ces idées débouchent sur du concret. Reste à trouver la forme de ce concret...
Un nouveau parti politique ? Pas original...
Des rencontres ? J'aimerais connaßtre Trazibule, et ceux qui le commentent, car la haute tenue de ces conversations cybernétiques prouvent que ce ne sont pas des imbéciles ... Mais comment se voir ? Trazibule pourrait-il faire un chapitre : Se connaßtre entre "Trazibulistes" ? Qui on est, comment se rapprocher, comment échanger non plus seulement des idées sur le pourquoi mais aussi sur le comment ?
C'est trÚs compliqué de faire simple...
J'attends de vous lire avec impatience.

trait

Intervenant lionel13 - le 25-10-2012 Ă  16-58

TRES interressant
UN Nouveau Monde se dessine
SI Vous le désirez??
Créons une Fondation OU L'Homme dans son devenir en sera le centre
Si vous le désirez Plaisir d'échanger sur ce sujet
A bientĂŽt

trait

Intervenant Peretz - le 28-08-2013 Ă  19-04

voir un systĂšme utopique : "www.citoyenreferent.fr"

trait

Intervenant AC - le 12-12-2015 Ă  10-53

Pas mal, mais je ne vois pas pourquoi il faudrait prendre la peine d'Ă©crire une constitution pour l'Europe, que nous avons avant tout Ă  fuir Ă  grandes enjambĂ©es, au mĂȘme titre que l'Alliance Atlantique, ce fourbi germano-turc qui nous conduit au 3 ou 4Ăš dĂ©sastre ; pour ce qui est de la France (toute seule), et de la constitution qu'on lui rĂȘve, proposons-nous d'abord de la protĂ©ger des attouchements, pelotages et agressions textuelles auxquelles se sont livrĂ©es Ă  son endroit -et mĂȘme Ă  son envers- nos deux derniers prĂ©sidents (the least, not the last...)

1) Seul, le référendum national peut décider d'un changement,-si minime puisse-t-il paraßtre à qui que ce soit-, de la Constitution ;

2) Le référendum est là pour approuver - ou renier - la décision (toute de principe) de la majorité qualifiée des 2/3 des 2 chambres réunies en congrÚs (pas forcément à versailles)

3) Le rĂ©sultat du rĂ©fĂ©rendum est AU TO MA TI quement promulguĂ© par le PrĂ©sident du Conseil Constitutionnel, le PrĂ©sident du C.C.Ă©tant lui-mĂȘme l'Ă©lu du Conseil ; les membres du conseil constitutionnel sont dĂ©signĂ©s par tirage au sort de l'ensemble des citoyens inscrits sur les listes Ă©lectorales, pour une durĂ©e Ă  dĂ©finir. Par extension :

4) Les membres du Conseil d'Etat sont désignés par tirage au sort de l'ensemble des citoyens juges et avocats de profession lorsqu'ils sont inscrits sur les listes électorales, pour une durée à définir. Le Président du Conseil d'Etat est leur élu

trait

Intervenant franco - le 20-08-2017 Ă  16-10

C'est en effet un vrai moyen de permettre Ă  chacun de s'essayer autrement qu'avec le vote Ă  la dĂ©mocratie et surtout Ă  une participation citoyenne active et rĂ©elle. Je suis cette idĂ©e et ce mouvement avec intĂ©rĂȘt et reste persuadĂ© que chacun de nous peut faire bien plus pour la collectivitĂ© que ce qu'il ne croit.

trait

Intervenant Jacques Claude - le 03-12-2018 Ă  17-40

Cher Trazibule! c'est Francis Neri qui m'a signalé votre action et je crois comme vous depuis fort longtemps (55 ans /45 ans (j'ai 78 ans!)) que seul un retour à une démocratie de l'Ysegoria évoqué par Etienne Chouard peut sauver le(s) pays de la guerre civile et sauver la démocratie en général.

J'ai attendu tout ce temps l'arrivée d'un "SincÚre"(??) qui ""décide de démissionner le lendemain de son élection légale traditionnelle"" ( escroquerie inventée en 1791....1776 plutÎt?) pour appeler une Constituante qui organise un systÚme de tirages-au-sort pour 4 ans non renouvelables, de commissions collÚges, gestionnaires administratifs amovibles, pour, sous le contrÎle de Commissions Cours des Comptes à capacités de sanctions immédiates...armés de statistiques vraies et non démagogiques (!) pour gérer le Bien commun  des affaires publiques. Locales, régionales, et nationales.

Les "Politiques" n'usant que  35% (au mieux) de leur Temps Réel de Travail (?) pour le véritable travail de gestion de "Nos" affaires...et le reste :pour leurs travaux de réélection.?....Il serait fort aisé de suppléer, remplacer ou aider le retour à la Profession d'origine des Tirés-au-sort (comme des Jurés d'Assises, qu'expert psy. pénal, j'ai cotoyé assez souvent.)

Le Principe de base étant que chacun tiré au sort soit ùgé de 40 ans et nanti déjà d'un CV éloquent quant à ses compétences et sa réussite objective, matérielle et morale (tempéramentale)

Certitude du systÚme: plus de carriÚre politique avec son cortÚge de concussions corruptions entrismes de long terme favorisant toutes les magouilles diverses et variées par les Narccissiques-qui-se-présentent à l'élection...(Les gens sérieux, et sains d'esprit, ne briguent pas les suffrages et ne s'estiment pas seuls fiables et capables!)

Obligations citoyennes: participer une deux ou trois fois par mois localement un peu moins régionalement et plus synthétiquement (!) au plan National/politique étrangÚre etc

C'est déjà beaucoup demander aux fainéants que nous sommes un peu tous (ou beaucoup?) Mais la procédure est INEVITABLE.

Sinon? Ce sera comme d'habitude;  depuis 1791...

trait

Intervenant Trazibule - le 03-12-2018 Ă  19-43

Bonjour Jean Claude
J’ai croisĂ© quelques fois Etienne Chouard, qui lui aussi prĂŽne l’urgence d’une constituante seul moyen Ă  mon avis pour rĂ©soudre les problĂšmes actuels souvent issus du manque de dialogue entre nos diffĂ©rentes solutions qui du coup s’annulent les unes les autres au lieu de se croiser pour imaginer de meilleures solutions.
Je ne suis pas d’accord avec son systĂšme de tirage au sort et je suis moins d’accord non plus avec le systĂšme d’élection actuel qui consiste Ă  Ă©lire des leaders qui du coup divisent au lieu d’élire des compĂ©tences qui rassemblent. Au lieu de choisir celui qui nous plait le plus, choisissons celui qui nous dĂ©plait le moins !  Plusieurs articles de ce site expliquent mes propositions.
Pour moi dĂ©cider pour un pays est une action importante, et de mĂȘme que je prĂ©fĂšre en montant dans un avion que le pilote ne soit pas tirĂ© au sort, je prĂ©fĂšre un choix raisonnĂ© de qui dĂ©cidera pour moi si je ne sais pas le faire moi-mĂȘme, je garde le hasard pour quand je me sens incapable de choisir.
Il faut voir sur mon site www.constituante.fr l’approche appelĂ©e « dĂ©mocratie mode d’emploi » car construire une dĂ©mocratie cela ne tombe pas du ciel cela s’apprend.
Vu qu’il a Ă©tĂ© dĂ©montrĂ© que les incompĂ©tents se croient toujours plus compĂ©tents que les autres et donc se prĂ©sentent aux Ă©lections « Moi je !... », il est urgent de trĂšs sĂ©rieusement rĂ©flĂ©chir Ă  savoir quelles compĂ©tences sont nĂ©cessaires pour ĂȘtre Ă©ligible.
Je ne crois pas pour ma part la valeur du critĂšre de rĂ©ussite Ă©conomique car ce sont souvent les plus mafieux qui rĂ©ussissent le mieux. Je ne crois pas non plus aux critĂšres culturels, scientifiques ou universitaires, car ils sont souvent loin du rĂ©alisme dont un paysan ou un Ă©picier peuvent faire preuve. Je ne crois pas non plus aux critĂšres de l’éloquence ou du charisme, car les plus grands prĂ©dicateurs ont souvent menĂ© Ă  des guerres sordides. Donc il faut chercher ailleurs.
Reste une autre question, avons-nous vraiment besoin d’élire quelqu’un, cela est logique de la part de ceux qui ont d’autres passions et prĂ©fĂšrent dĂ©lĂ©guer leurs dĂ©cisions politiques. Cela devient gĂȘnant pour qui souhaite vraiment s’occuper du vivre ensemble et veut participer aux dĂ©bats. Mais dĂ©battre Ă  10 ça va encore, car en thĂ©orie il y aura 10% du temps pour exprimer son idĂ©e, lorsqu’on est mille c’est impossible de parler sauf Ă  faire preuve de force.
Donc il faut repenser la dĂ©mocratie elle-mĂȘme, avant de construire le pourquoi, le comment, l’utilitĂ© la personnification et surtout le contrĂŽle d’une reprĂ©sentativitĂ©.
Le but de la dĂ©mocratie est de gĂ©rer intelligemment nos conflits, c’est dire que si nous ne sommes pas d’accord alors mettons nous d’accord au moins sur la mĂ©thode d’en dĂ©battre.
Alors au travail ! Nous ne sommes pas d’accord sur la reprĂ©sentativitĂ© ? Cherchons comment en parler de façon constructive


trait

Intervenant caillou - le 17-11-2019 Ă  11-04

Notre société est à l'image du petit monde politique.Elle fait du surplace en permanence pour incompétence profonde !

Avec le temps, le gouffre devient simplement plus grand, ressemblant Ă  une immense fosse septique d'ou les odeurs envahissent la planĂšte.

Une société de déchets qui s'entassent toujours plus pour surconsommation de produits inutiles...

Un monde d'Ă©goisme de racisme de bĂȘtise...

Le bout du tunnel est de plus en plus loin des peuples !

trait

trait
image         Icone hautpage-2         Icone hautcomment-2