Page imprimée: Petit conte pour comprendre le fonctionnement bancaire (www.trazibule.fr/sorcier.php)

Historiette pour comprendre la banque.



C'est pas sorcier !


Les gars du village avaient pris l’habitude d’utiliser des coquillages blancs pour échanger leurs services ou leurs marchandises.

Quand le chef avait besoin de faire de grands travaux, il envoyait ses hommes, aller chercher à la mer un grand sac de nouveaux coquillages, et tout se réalisait, sauf qu’il avait un peu plus de coquillages pour les échanges.

Le sorcier eu une idée, je vais peindre des coquillages en vert, et comme je n’en mettrais que peu sur le marché ils seront très recherchés, ils auront grande valeur !

Les gars du village ont trouvé cela joli, ils s’amusèrent à échanger des coquillages blancs contre des coquillages verts plus rares, bientôt il fallu deux blancs contre un vert, puis trois !

Alors le sorcier est allé voir le chef et lui dit: Vous devriez interdire les coquillages blancs, ils n’ont plus guère de valeur, les verts sont plus sérieux car je sais mieux contrôler leur quantité.

Ce qui fut dit fut fait, mais les gens avaient besoin de coquillages pour leurs trocs alors ils sont allés voir le sorcier, qui leur a dit : je veux bien vous en prêter, mais tout service mérite salaire, alors pour dix prêtés vous m’en rendrez onze !

Les gens n’eurent bientôt plus assez de coquillages pour leurs maisons, alors le sorcier acheta les maisons et leur loua, cela lui fit encore plus de coquillages verts.

Les ateliers n’eurent bientôt plus de clients, alors le sorcier acheta aussi les ateliers, et choisi d’embaucher les gars qui acceptaient de travailler pour un peu moins de coquillages.

Il réussit même à revendre aux gars des papiers représentant des morceaux d’atelier en leur disant cela va vous rapporter. Mais comme les ateliers tournaient mal, les gars demandaient aux gars qui travaillent encore de faire encore plus d’efforts.

Mais avec le temps les gars avaient toujours moins de coquillages, alors le chef soucieux de son peuple emprunta lui aussi des coquillages verts au sorcier pour aider son peuple.

Bientôt le sorcier alla voir le chef et lui dit : Il faut penser à me rembourser car sinon je disparais et tous vos coquillages ne vaudront plus tripette !

Mais comment je fais ? Et bien vous n’avez qu’à demander à votre peuple de vous aider ! C’est vrai que depuis que les coquillages manquaient, le peuple prenait de plus ne plus l’habitude de les cacher.

Alors le chef a envoyé ses gardes, le peuple s’est fâché tout rouge !

Je ne me rappelle plus dans l’histoire, si c’est le peuple qui a pendu son chef ou si c’est le chef qui a soumis son peuple, mais je sais qu’on entend encore le sorcier qui se marre sur son gros tas de coquillages !

Page écrite le 30 Juin 2011