(Page imprimée: www.trazibule.fr/monnaie-equilibre-prix.php)

Brouillons pour une constitution.


Equilibrer la masse monétaire, les prix et le volume de travail :


Les prix et les heures de travail sont mesurés par la monnaie. Si c’est l’instrument de mesure qui change de valeur, cette mesure des prix et du travail est faussée. Ainsi les décisions économiques sont absurdes tant qu’il n’est pas possible de distinguer clairement la réalité de la variation des évènements et la variation de l’outil de mesure.

Ainsi quand l’heure de travail à tendance à augmenter, cela peut signifier soit qu’il a trop d’argent en circulation donc une forme de dévaluation de la monnaie, soit par une demande d’embauche supérieure à l’offre de travail. Soit le phénomène vient de l’outil d’échange, soit il vient de l’offre d’emploi. Les décisions à prendre sont totalement différentes : Dans le premier cas il faudrait retirer une partie de la masse monétaire en circulation (ce que personne n’ose se résoudre à faire car cela revient à jeter de l’argent à la poubelle) dans le second cas il faut au contraire agir pour motiver plus de travailleur à se mettre au travail, par exemple par une formation ou une amélioration des conditions de travail. Pas par une augmentation qui reviendrait à entériner cette dévaluation. Il faut jouer sur le rapport production consommation et non aller dans cette course sans fin entre les salaires et les prix.

Il apparaît donc logique de réfléchir à une forme monétaire stable dans le temps, un outil de mesure sans variation, afin de prendre les bonnes décisions.

La monnaie ne changeant plus de valeur intrinsèque quelle que soit l’époque ou le lieu, la gestion de l’économie pourrait enfin devenir efficace. Il est évident dans le cas d’une telle monnaie qu’elle ne peut dépendre d’aucune autorité ce qui lui rendrait un aspect aléatoire, mais qu’elle doit devenir un mécanisme indépendant qui s’autorégule par des principes mathématiques connus de tous.

En supposant cette technique au point, et ces lois mathématiques définies, nous aurions alors une monnaie autorégulée servant d’étalon à tous les phénomènes gardant sa même valeur réelle dans le temps. Indépendante des états et transparente dans son fonctionnement avec des lois connues de tous.

Elle devient le résultat d’une loi constitutionnelle et pas issue d’une manipulation par des banques quelconques ou des autorités de passage aussi respectables soivent-elles.

Page écrite le 15 février 2009


(Page imprimée: www.trazibule.fr/monnaie-equilibre-prix.php)