Catalogue
Catalogue
recherche
Informez-moi
faire-suivre à un ami
Contact
Retour accueil
Imprimer
Imprimer
Catalogue

PayPal - Paiement en ligne

simple et sécurisé !

Pour soutenir Trazibule
 

Recherche

Mot ou texte entre guillemets à rechercher :
Soit en local sur ce site (précis): (aide)


Soit via Google sur ce site
(Aide)
 

Svp enregistrez cet émail:

pour recevoir les nouvelles pages
ou le journal de ce site.



 

Faire suivre cette page

Destinataire       
Son email          
De la part de      
Commentaires  


Email pour nous contacter
courriel@trazibule.fr

Comment améliorer ce site
le traduire en d'autres langues
ou l'agrémenter de dessins et photos.
Avez-vous des suggestions ?

Mon opinion sur cette page: (aide) Page mise à jour le
17-03-2012 à 11:01
 avis  pixel
0
 avis  pixel
0
 avis  pixel
0
 avis  pixel
0
 avis  pixel
0
 avis  pixel
0
 avis  pixel
0
 avis  pixel
0
Cochez vos avis puis 'ENVOI', (nombre d'avis reçus est affiché)
(Cette évaluation est remise à zéro à chaque réécriture de l'article).
  Ma réponse à cette page: Qu'en pensez-vous ?
Mon nom ou
pseudo
Email pour être informé

trait
   
    bandeau/ecriture
Economie délirante
trait

D’où vient la dette grecque ? (Page écrite par MARC)


a) L ’application, à l’échelle européenne, de politiques néolibérales particulièrement prégnantes depuis l’adoption du Traité de Maastricht. En Grèce, comme dans les autres pays européens, ces politiques menées pendant les deux dernières décennies se sont traduites par une baisse continue de la fiscalité.

Les Etats Européens (dont la Grèce) ne pouvant plus subvenir après 2008, on a assisté à un gonflement de la dette publique, dans un climat économique morose. La baisse de l’activité s’est traduite par une baisse des recettes fiscales d’une part, et par l’augmentation du chômage de l’autre.

b)  la crise financière de 2007 et le renflouement des banques en 2008.

L'Etat grec s'est alors endetté. La France et l'Allemagne aussi, elles ne ne peuvent plus être solidaires de la Grèce.Les Etats Européens (dont la Grèce) ne pouvant plus subvenir après 2008, on a assisté à un gonflement de la dette publique, dans un climat économique morose. La baisse de l’activité s’est traduite par une baisse des recettes fiscales d’une part, et par l’augmentation du chômage de l’autre.

c) Enfin, en l’absence d’ajustements budgétaires (c’est-à-dire d’un véritable « gouvernement économique » de la zone euro), les inégalités entre les économies de la zone euro ne tendent pas à se résorber, au contraire : l’inflation – plus forte en Grèce que dans le reste de la zone euro – a contribué à rendre le prix des produits grecs trop élevé pour être compétitif. De ce fait, la Grèce importe plus qu’elle n’exporte : le déficit commercial de la Grèce a contribué au gonflement de sa dette extérieure publique et privée.

d) l’importance des dépenses militaires (4% du PIB, contre 2.4% en France) qui font le bonheur des vendeurs d’armes français… On remarquera que la réduction des dépenses militaires grecques n’est pas demandée par les gouvernements européens !

e) Le poids travail "au black", équivalent à 35% du PIB grec, entraîne par ailleurs un manque à gagner pour l’État grec estimé à 20 % des recettes fiscales.

f) le maquillage de la crise par |b]les libéraux grecs en relation avec Goldman Sachs[/b] qui a joué un rôle de conseil jusqu’en 2009, date d'arrivée des socialistes.

g) la spéculation sur la dette grecque.
Les spéculateurs sont comme les loups, ils s’attaquent en premier aux plus petits et fragiles. Ils peuvent aussi s’attaquer aux plus gros, dont l’Espagne et l’Italie. La spéculation leur permet de gagner de l’argent en créant des situations de crise et de panique qui font varier les cours et les taux d’intérêt, source de profits énormes pour les spéculateurs.

Page écrite le 06-11-11

trait


   
    image     image     image

Commentaires et dialogues pour cette page



Intervenant Trazibule - le 06-11-2011 à 19-36

Je crois bon de souligner que dès qu’un pouvoir un peu social se met en place les spéculateurs se ruent dessus pour le faire tomber.
Tant que c’est un parti ami, ils préfèrent lui faire maquiller ses comptes !
Ils gagnent ainsi sur tous les tableaux, gouvernement de droite, ils se servent, gouvernement de gauche ils l’obligent à présurer son peuple. Pratique pour faire revenir un gouvernement de droite !
Il faut changer de langage économique et de langage politique sinon cela restera un cercle sans fin.
Pour cela faire en sorte que le travail au noir regresse avec la TAC et surtout arrêter de fabriquer et de vendre des armes!

trait

traitimage     image     image